Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » L'Allemagne et les Smart grids

Point de vue du Dr. Annegret Groebel, Responsable du département des relations internationales et de la régulation du secteur de la poste au sein de la Bundesnetzagentur (BNetzA)

Du réseau intelligent au marché intelligent

L’organisation des gestionnaires de réseaux en Allemagne

En Allemagne, quatre gestionnaires de réseaux de transports électriques se partagent la desserte du territoire : Amprion, Tennet, 50 Hertz et Transnet. Concernant les gestionnaires de réseaux de distribution, il en existe près de huit cents pour l’électricité et sept cents pour le gaz.





Source : Heise

Le cadre européen

La directive européenne 2009/72/CE pour l´électricité propose plusieurs pistes à suivre pour promouvoir l’efficacité énergétique. Elle recommande, notamment, aux autorités des États membres, ou au régulateur s’il en a la compétence, d’introduire des systèmes de mesure ou des réseaux intelligents pour optimiser l’utilisation de l’électricité. Elle encourage également les États membres à la modernisation des réseaux de distribution afin de favoriser l’intégration des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Pour mieux transposer ces principes, la Commission européenne a créé une « Smart grids Task Force » à laquelle la BNetzA participe très activement.

La BNetzA distingue les « réseaux intelligents » et les « systèmes intelligents »

Le réseau est au service du système électrique dans son ensemble. Il doit permettre au marché de fonctionner librement et aux acteurs sur le marché de proposer de nouveaux services. Il est donc nécessaire mais non suffisant pour que le marché fonctionne correctement. En effet, les opérateurs sur le marché font leur choix en fonction des prix qui traduisent un état de la production et de la consommation. Ce que l´on appelle « réseaux intelligents » sont en fait plutôt des « systèmes intelligents ».


Source : BNetzA

Le régulateur allemand a comme mission d’organiser et de définir des règles pour permettre le bon fonctionnement du marché pour permettre au consommateur de choisir librement parmi les offres proposées.

Le document d’orientation de la BNetzA sur les systèmes intelligents

Le réseau de transport est déjà intelligent, c’est donc au niveau du réseau de distribution que l’ajout des technologies de l’information est nécessaire. La Bundesnetzagentur a publié en janvier 2012 un document d’orientation sur les réseaux intelligents. Les idées principales de ce document sont les suivantes :

  • l’analyse en termes de réseaux intelligents (Smart grids) est restrictive car elle se focalise sur la capacité de transit des réseaux électriques (kilowatt). L’enjeu du développement de l’intelligence dans le système électrique ne se situe pas uniquement au niveau des réseaux, mais aussi sur le marché avec notamment le développement d’offres de fourniture qui permettent aux consommateurs/producteurs d’interagir avec le réseau ;
  • le futur énergétique repose sur davantage d’échange entre les parties ;
  • les compteurs intelligents sont une partie des Smart grids mais pas la condition sine qua non à l’intelligence du réseau ;
  • les Smart grids sont issus d´un développement évolutif et non pas révolutionnaire. C’est un processus qui prend du temps ;
  • l’« Energiewende» (le virage énergétique allemand) a favorisé le développement des énergies renouvelables et le réseau intelligent y contribue à les intégrer aux réseaux en réduisant les coûts. Cependant, les producteurs doivent répondre aux signaux du marché et intégrer les exigences du réseau.

De la vente simple de kilowattheures au marché des produits et services attractifs et intelligents

Cette transition impose une nouvelle organisation du marché de l’électricité intégrant :

  • la flexibilité : elle doit se refléter dans la variabilité des tarifs qui réagissent à la variation de la demande et à la disponibilité de l’énergie d’origine renouvelable. Le prix est un signal économique qui doit révéler les coûts véritables de l’énergie ;
  • la régionalisation : elle passe par le développement d’acteurs sur des marchés locaux ;
  • le regroupement des petites installations de production et consommation pour constituer des centrales virtuelles d’agrégation.

La formation d’un marché intelligent nécessite donc l’émergence de nombreux éléments, dont la possibilité pour le consommateur de choisir de nouvelles offres et de souscrire à de nouveaux services, que le régulateur doit favoriser.

L’impact des EnR sur l’évolution des Smart grids

L’augmentation de la production d’électricité d’origine renouvelable impose la construction de nouveaux réseaux et leur modernisation. Cette modernisation se traduit par l’ajout des technologies de communication, de comptage, de contrôle, d’automatisation pour accroître la qualité, l’efficacité et la capacité du réseau.

La question du déploiement des compteurs intelligents évolue en Allemagne

Le 9 mars 2012, la Commission européenne a publié une recommandation relative à la préparation de l‘introduction des systèmes de comptage intelligents. Elle considère que les réseaux intelligents sont une nouvelle avancée vers une responsabilisation plus forte des consommateurs, une meilleure intégration au réseau des énergies renouvelables et un accroissement de l’efficacité énergétique.

Préalablement à la mise en œuvre d’un dispositif de déploiement, elle attire l’attention des États membres sur :

  • la protection et la sécurité des données ;
  • la méthodologie pour l’évaluation économique des coûts et des avantages à long terme du déploiement des systèmes intelligents de mesure ;
  • les fonctionnalités minimales communes aux systèmes intelligents de mesure de l’électricité.

Conformément à la directive 2009/72/CE, les États membres ont été conviés à rendre avant le 3 septembre 2012, un rapport présentant les résultats d’une analyse coûts/bénéfices sur un potentiel déploiement de système de comptage intelligent ainsi que les mesures qu’ils souhaitaient adopter.

Cette analyse coûts/bénéfices a été réalisée en Allemagne et, contrairement à l’Italie, le régulateur allemand n’a pas souhaité mener une politique de déploiement obligatoire à grande échelle. Il privilégie une « approche light » qui laisse le choix au consommateur de s’équiper d’un compteur intelligent s’il considère qu’il peut en tirer bénéfice. Toutefois, l´installation d´un compteur intelligent est obligatoire dans certains cas :

  • les bâtiments neufs, ou ceux faisant l’objet d’une rénovation complète ;
  • les consommateurs dont la consommation d’énergie est supérieure à 6000 kWh par an ;
  • les installations de production d’énergie renouvelables d’une puissance supérieure à 7 kW.

Ces installations représentent 10-15 % des points de mesure de consommateurs non-résidentiels.

La BNetzA considère que les compteurs intelligents ne sont ni la « solution ultime », ni l’élément fondamental du réseau intelligent. En effet, le réseau de distribution ne devient pas intelligent avec l´installation de compteurs intelligent. La fonction primaire de ces compteurs est de fournir des données numériques pour servir de base au développement d’autres produits intelligents. Ils présentent un avantage pour le marché mais posent encore des questions en matière de protection des données personnelles du consommateur. A cet égard, les consommateurs allemands ont manifesté de la méfiance au départ vis-à-vis du compteur intelligent. Une réflexion autour de règles de sécurisation des données de consommation a donc mobilisé les gestionnaires de réseaux de distribution, les associations de consommateurs et le régulateur de l’énergie et des télécommunications.


Dr. Annegret Groebel
21 février 2013





Dr. Annegret Groebel est responsable du département des relations internationales et de la régulation de la poste au sein de la Bundesnetzagentur.



«Page 12 de 15»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Bundesnetzagentur" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs