Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les compteurs évolués

Interview de Eric Rieul (Sagemcom) :

Quel est votre positionnement sur les systèmes de comptage évolués ?

Alors que Sagemcom est une entreprise issue des télécoms, sa présence dans le métier du comptage électrique a pu paraître atypique par le passé. Pourtant, cette expérience des systèmes connectés, associée à une maîtrise de l’industrie du comptage depuis plus de 20 ans, place aujourd’hui Sagemcom dans une position privilégiée sur le marché des systèmes de comptage évolués. En effet, le compteur évolué est devenu un terminal à forte valeur ajoutée où la maîtrise de la communication et des échanges de données sont sensibles et critiques. Sa place devient, de ce fait, fondamentale dans l’écosystème électrique : auprès du consommateur final pour lui faciliter et l’aider à la maîtrise de la demande en énergie (MDE), mais aussi auprès du gestionnaire de réseaux électriques pour lui permettre une gestion optimisée de ses réseaux.

Cette double compétence permet aujourd’hui à Sagemcom de proposer une vision amont-aval compteur. Tout d’abord en amont, Sagemcom apporte un système évolué complet comprenant le compteur, les concentrateurs de données et le serveur de gestion de la communication. Cet ensemble, raccordé à différents capteurs et équipements du réseau, participe à l’élaboration d’un Smart grid. Et également en aval, Sagemcom propose une solution qui intègre une Box Energie reliée à un écosystème de capteurs et d’actionneurs locaux, et à une plateforme de services évolutive.

Quelle est la stratégie de votre entreprise face au nouveau marché qui se développe en matière de solutions aval compteur pour aider les utilisateurs dans la gestion de leur consommation d’électricité ?

La position de Sagemcom dans les terminaux résidentiels (décodeurs TV et passerelles ADSL) nous a naturellement dirigés vers des offres aval compteur de MDE dès 2007. Sagemcom a développé une des premières solutions de box énergie pour un des opérateurs alternatifs présents sur le marché de l’électricité. Cette solution permettait aux usagers résidentiels de consulter les informations de leur consommation réelle grâce à une offre fondée sur une box reliée à Internet, un afficheur et un serveur internet permettant de disposer des informations à distance.

Fort de ce retour d’expérience, Sagemcom a étendu ses solutions de MDE du Smart home au Smart building et au Smart car. La génération actuelle de solutions permet de mettre à disposition une gamme de services évolués où le consommateur final peut être acteur de sa consommation d’énergie quelle qu’elle soit : gaz, électricité, eau, renouvelable... Sagemcom s’est concentré sur des offres évolutives et simples à intégrer pour faciliter le changement des comportements des utilisateurs face à leur consommation d’énergie. Grâce à des équipements « plug and play », comme les capteurs et la box énergie, l’accès aux fonctionnalités de MDE (informations sur les consommations des équipements énergivores, la régulation locale ou administrée de la demande en énergie) est automatique et direct. Connectées à une plateforme de services évolutive, les box énergie de Sagemcom peuvent intégrer des services aval diversifiés (domotique, sécurité, ou maintien à domicile), favorisant davantage l’adhésion des utilisateurs. Enfin, elles sont dotées de technologies évoluées qui garantissent aux parties prenantes la sécurité et la confidentialité de leurs données.

Vous avez été sélectionné par ERDF pour une expérimentation en CPL G3 du compteur Linky. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette expérimentation ?

L’expérimentation CPL G3 d’ERDF consiste en 2 phases : sa validation technique, puis sa faisabilité industrielle. La première phase a démarré avec les développements de Sagemcom, en partenariat avec la société Maxim Inc, et a abouti à un modem Linky CPL G3. La solution - modem G3 couplé à un compteur classique – a ainsi été testée en 2009. Cette première étape a permis de qualifier techniquement cette nouvelle technologie basée sur la modulation OFDM et le protocole IPv6. Elle a également démontrée les performances de la technologie : augmentation de la qualité de service et des débits de communication, capacité de passage des transformateurs de distribution HTA/BT, etc.

La deuxième phase porte sur une expérimentation terrain de 2000 compteurs Linky CPL G3. Son but est de vérifier l’industrialisation de la solution, d’étendre l’expérimentation terrain et de mettre en œuvre l’interopérabilité des différentes solutions de semi-conducteurs CPL G3. Le déploiement démarrera en juin 2011 et concernera aussi bien l’accès aux compteurs isolés en zones rurales que les compteurs des zones à forte densité.

Quels sont les enjeux de cette expérimentation pour votre entreprise ?

Les enjeux de cette expérimentation sont d’envergure. Aujourd’hui la filière française de l’énergie tient une position majeure dans le monde, et ce quel que soit le type d’énergie. Aussi, la migration du réseau électrique de distribution en France vers un smart grid est observé de près par nos voisins européens et implique de développer des forces tant sur les plans industriels que technologiques. Le projet Linky, toute technologie confondue, concerne 35 millions de compteurs, et Sagemcom entend démontrer son savoir-faire industriel et sa capacité d’innovation. Cette expérimentation en est une illustration. La technologie G3 va démontrer, en complément de l’expérimentation Linky CPL G1, la valeur ajoutée supplémentaire qu’il est possible d’offrir aux opérateurs de réseaux électriques et l’allégement des contraintes logistiques de déploiement à grande échelle qu’imposent les déploiements de solutions de smart grid actuelles.

Par ailleurs, la filière française ne sera pérenne et exportable qu’avec une avance technologique. Pour ce faire, Sagemcom investit sur des technologies de communication CPL robustes et évolutives. L’intégration de partenaires de la filière est selon nous important notamment pour démontrer l’adéquation de nos technologies aux différents environnements. L’intégration de coupleurs capacitifs de Nexans, en est un exemple. Le CPL G3 offre des débits plus importants, et apporte des perspectives réalistes d’intégration des énergies renouvelables, de la MDE par le consommateur final et aussi du véhicule électrique.

Qu’est-ce qu’apporte la G3 par rapport au système CPL actuel ? Quel est l’intérêt de cette nouvelle génération alors que la précédente est encore en phase d’expérimentation et n’a pas encore été généralisée ?

En 2007 la vision initiale portait sur la mise en place d’un système de collecte d’information, d’une logistique de déploiement à grande échelle. Depuis, l’intérêt d’intégrer d’autres problématiques, aussi complexes que l’énergie distribuée, le véhicule électrique et la MDE pour le résidentiel, les buildings et les éco quartiers, est devenu majeur. Les systèmes CPL actuels offrent de nombreux services indispensables aux opérateurs mais présentent des limites qu’il faudra dépasser pour apporter des solutions aux problématiques de gestion du réseau et d’usages à venir.

La technologie CPL G3 apporte tout d’abord la robustesse et la disponibilité de service. En effet, par des mécanismes de correction d’erreurs, le CPL G3 permet d’assurer une fiabilité des transmissions de données vers les systèmes des opérateurs. La qualité du lien CPL G3 se caractérise par une meilleure robustesse aux perturbations électromagnétiques, contrairement aux systèmes CPL actuels, et notamment ceux basés sur des modulations de type S-FSK, supportant moins ces interférences et ne garantissant pas la disponibilité du lien. Par ailleurs, la technologie CPL G3 garantit l’intégration des services à venir en toute transparence. Apportant un débit au moins dix fois plus important que les technologies S-FSK, le CPL G3 permettra d’assurer la fiabilité de la liaison entre le compteur et son concentrateur tout en supportant les flux additionnels pour la gestion des réseaux de distribution ou des nouveaux usages tel que le véhicule électrique, sans remettre en question les équipements et l’infrastructure de communication.

Pour finir, cette technologie pourrait être plus économique à déployer quels que soient les environnements, urbains ou ruraux. Le CPL G3 permet, en effet, le passage des transformateurs de distribution HTA/BT et limite donc le nombre de concentrateurs de données. Aussi, le coût d’un concentrateur utilisant la technologie G3 associé à un coupleur capacitif resterait inférieur à la mise en place de concentrateur dans tous les postes de distribution. D’autre part, adapté pour les environnements urbains et ruraux, le compteur CPL G3 permettrait de fournir une solution homogène sur tout le territoire sans intégrer des matériels GSM/GPRS dont le coût est plus élevé et la disponibilité liée à la couverture du réseau limitée. Les frais de déploiement pourraient ainsi être optimisés tout en assurant la couverture du réseau.

Comment reliez-vous Smart grids et système de comptage évolué ?

Notre vision du système de comptage évolué s’étend du compteur jusqu’au système de traitement de données en passant par les concentrateurs et répéteurs. Le système de comptage représente ainsi le maillon fondamental du Smart grid, où les compteurs sont les premiers capteurs disséminés sur le réseau et où les concentrateurs distribuent de façon « intelligente » les données dans le réseau. Fondée sur le protocole IPv6, l’utilisation de la technologie CPL G3 permet de distinguer plusieurs plans de communication dédiés au comptage et au transport de services annexes. Ceci est une garantie de sécurité pour les données critiques de métrologie, et d’une ouverture aval compteur.

L’enjeu des Smart grids concerne également le client car elles doivent faciliter sa participation active dans la MDE en lui permettant de tirer parti des informations délivrées dans la nouvelle grille tarifaire. Le compteur Linky véhiculera ainsi des informations sûres et fiables et les délivrera vers l’aval compteur pour que des automates puissent agir en fonction des variations tarifaires.

Quel est votre rôle dans le projet Réflexe ?

Le projet Réflexe (Réponse de Flexibilité Électrique) (voir également la rubrique « Territoires et projets ») fédère les compétences de groupes significatifs de la filière énergétique en France : Veolia Environnement, Alstom, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, Supélec et Sagemcom. Le projet porte sur le développement des réseaux et systèmes électriques intelligents et fait l’objet d’une expérimentation pilote sur une vingtaine de bâtiments de la région Nice Côte d’Azur. Le pilote a pour objectif de valider les solutions mutualisées de stockage d’énergie, de gestion des charges et de production locale, en fonction de l’état du réseau électrique, afin d’agir sur le marché de capacité. Dans ce cadre de recherche, Sagemcom a la responsabilité de l’infrastructure de télécommunication des bâtiments pour permettre l’évaluation en temps réel des consommations et la mise en œuvre des opérations de délestage. Nous fournissons notamment les équipements de concentration de données ainsi que le système gère efficacement les différents services de pilotage, de gestion des charges, etc.




Eric Rieul
06 juin 2011


Eric Rieul, diplômé de Télécom Paris et de l’École Nationale des Arts et Métiers, a commencé sa carrière chez Sagem en 1991 comme ingénieur en Recherche et Développement dans le domaine de la défense.
Après avoir été responsable d’une Unité de Recherche, il a ensuite exercé des responsabilités marketing et commerciales au sein de différentes Business Units.
Il est nommé Directeur Adjoint de l’Activité Réseaux en 2003, et devient Senior Vice-président puis Directeur Général Délégué de la filiale Energy & Telecom de Sagemcom.


Groupe français au rayonnement international, Sagemcom opère sur les marchés de l’Internet haut-débit, des télécoms et de l’énergie, et de la gestion de documents : terminaux d’impression grand public et professionnels, décodeurs de télévision numérique, terminaux haut-débit et résidentiels, communication « Machine to Machine » (M2M), maîtrise de la demande en énergie et systèmes, partenariats télécom et convergence. Sagemcom a pour ambition de devenir un leader dans les terminaux communicants à forte valeur ajoutée. Avec un chiffre d’affaires de plus de 1,4 milliard d’euros, Sagemcom emploie 6000 personnes sur les cinq continents. Sa politique d'engagement dans le développement durable concerne en particulier l’ensemble du processus industriel, de l’éco-conception au respect des normes ISO, en passant par la réduction de la consommation d’énergie des produits.

«Page 23 de 24»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Equinov" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs