Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Le consomm'acteur

Le consommateur, un nouvel acteur du système électrique

Un consommateur mieux informé et, donc, plus responsable et plus actif

En raison de la tendance actuelle à la responsabilisation, le consommateur souhaite de plus en plus être informé, consulté, voire devenir un acteur à part entière. Il est aujourd’hui difficile d’imaginer un modèle où un gestionnaire de réseau déciderait de réduire ou de décaler dans le temps la consommation de certains acteurs sans les informer ou sans leur donner la possibilité de maintenir leur décision initiale en assumant les coûts associés. [Institut Montaigne]

La sensibilisation des consommateurs et, au-delà, le fait de fournir une information plus fine sur la consommation et son coût, contribue à la prise de conscience et à la généralisation des réflexes d’économies d’énergie. L’acceptabilité des automatismes s’améliore d’ailleurs quand ils facilitent et augmentent le pilotage du domicile lors des moments de présence des membres du foyer, et qu’ils diminuent les gaspillages pendant les temps d’absence.

Ainsi, l’accès aux informations de consommation pour motiver les consommateurs en temps réel constitue un facteur clé. Une étude analysant le comportement des consommateurs européens et américains montre que l’accès en temps réel aux informations de consommation (globale grâce à un compteur communicant et détaillée appareil par appareil, grâce à l’ajout d’un afficheur spécifique) sensibilise le consommateur à sa demande et serait directement à l’origine d’une réduction de l’ordre de 5 à 15 % de la consommation électrique, contre 0 à 10 % dans le cas d’un accès différé aux informations (au travers de la facture classique par exemple).

Grâce aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, le consommateur (individuel, collectif ou entreprise), jusque-là élément passif de la chaîne, devient conscient de sa consommation d’électricité et actif. Informé, le consomm’acteur peut, donc :

  • intervenir sur son éclairage, son chauffage, son équipement informatique, technologique et électroménager, et il peut même contribuer à l’effacement de la pointe grâce aux offres déjà disponibles de délestage ;
  • choisir de faire fonctionner certains de ses équipements électriques à une période où de l’électricité renouvelable est disponible.

Le consomm’acteur, acteur majeur des réseaux électriques intelligents

Le consommateur est au cœur des réseaux électriques du futur. L’évolution de son comportement, que ce soit en matière de demande (sa consommation) ou d’offre (sa production) d’électricité, aura un impact sur le fonctionnement global du système, car il concourt à la flexibilité du système électrique. Ainsi, la flexibilité de la demande, de la production décentralisée ou du stockage des consommateurs, contribuent significativement à l’équilibre offre/demande du système électrique.

Au niveau de la demande, le consommateur participe à la gestion du réseau en jouant un rôle dans le pilotage du réseau par la demande. Cet aspect de l’action du consommateur prend corps dans des initiatives diverses, telle que l’horosaisonnalité (heures creuses/heures pleines, EJP, Tempo, etc.) et les effacements, qui permettent le pilotage par la demande depuis de nombreuses années.

Au-delà des informations, l’accès aux profils de consommation réelle permet de mieux connaître les habitudes des utilisateurs. Elle permet aux fournisseurs d’innover en termes d’offre d’électricité. Ainsi, en Italie, la mise en place des compteurs intelligents a permis aux différents fournisseurs de proposer des offres plus fines par rapport à l’offre de base. Le fournisseur Enel propose par exemple 16 % de réduction par rapport au tarif règlementé le soir entre 19 heures et 1 heures (offre Sera). Il propose 20 % de réduction en fin de semaine (offre Week end+) et 6 % de réduction sur le tarif normal en semaine hors heures pleines de 7 heures à 20 heures et pendant le week-end (offre Ottosette). Cela permet aux consommateurs de choisir le programme correspondant à leurs besoins. Ces différentes possibilités encouragent aussi l’adoption de nouvelles habitudes. Le fait que les fournisseurs proposent des tarifs plus faible à des moments différents de la journée et de la semaine a un effet de lissage sur la consommation globale.

Un consommateur qui est aussi un producteur

Au niveau de l’offre, le consommateur pourrait, lorsqu’il est également producteur, participer à l’élaboration de l’équilibre offre/demande d’électricité en injectant sa production d’électricité issue d’énergies de sources renouvelables.

Ce second aspect du concept de consomm’acteur est nouveau car le développement à grande échelle de l’injection dans les réseaux électriques d’électricité par les consommateurs impliquerait le passage d’un système électrique centralisé à un système électrique plus décentralisé, le développement des micro-réseaux, voire des capacités de stockage. Il rend le consommateur plus actif encore. Cela suppose de lever un certain nombre de difficultés techniques et économiques en termes de gestion des réseaux électriques (injection de la production au moment opportun, dimensionnement des réseaux suffisant, coûts engendrés par les raccordements, etc.).

«Page 3 de 18»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Arcep" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs