Haut de page

Accueil » Présentation » Editorial

Edito de Dominique Maillard (RTE)

Les réseaux intelligents : l’éclosion d’une filière

La France vit aujourd’hui un virage énergétique qui s’illustre par l’annonce d’objectifs ambitieux : réduction des émissions de gaz à effet de serre, effort conséquent sur la consommation d’énergie, augmentation de la part des énergies renouvelables dans le bilan énergétique et dans la production d’électricité. L’enjeu majeur de la transition énergétique est d’assurer la convergence des trois impératifs de la politique énergétique : sécurité d’approvisionnement, compétitivité économique et lutte contre le changement climatique. Si l’on souhaite développer la contribution des énergies renouvelables et faire de ce nouveau paradigme énergétique un levier de croissance et d’emplois, il est essentiel d’introduire dans le système électrique encore plus de flexibilité, plus d’intelligence, pour une meilleure efficacité et un moindre coût pour le consommateur.

Les 34 projets portés par la « nouvelle France industrielle » (réflexion stratégique lancée par le président de la République en septembre 2013, et destinée à déterminer des priorités de politique industrielle pour la France) s’inscrivent dans cette volonté de conjuguer la question de l’emploi et celle du développement économique et industriel. C’est le cas en particulier du projet « Réseaux électriques intelligents » (REI). Le chemin vers les réseaux électriques intelligents est déjà largement tracé : le système électrique est déjà intelligent et va le devenir de plus en plus, notamment en s’appuyant sur les nombreux atouts français, parmi lesquels figurent déjà des leaders mondiaux dans les technologies concernées (opérateurs de réseaux électriques et télécoms, équipementiers, producteurs de composants et d’ingénierie logicielle, universités et centres de recherche, etc.).

Le réseau intelligent de demain se construit pièce par pièce en faisant appel à des acteurs extrêmement différents tant par leur taille que par leur domaine de compétences, en intégrant les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) aux technologies de réseau électrique, en expérimentant des solutions innovantes notamment au travers de plates-formes mises en place sur des campus universitaires, en développant de nouveaux outils, de nouveaux services dont les solutions domotiques. Les nombreux outils de flexibilité déjà existants et qui se développeront dans l’avenir n’annulent pas le besoin de plus de réseaux de transport et de distribution d’électricité. En mettant davantage d’intelligence dans les réseaux, ils permettront d’anticiper et de mieux utiliser la production des énergies renouvelables. Ces outils transformeront la vie des consommateurs d’électricité, faisant d’eux des consomm’acteurs, davantage responsables de leur propre consommation, voire producteurs s’ils le peuvent.

Ensemble avec les acteurs du secteur, PME innovantes, jeunes pousses, grands groupes industriels, le régulateur, universitaires, opérateurs de réseaux, nous nous sommes donné pour objectif de consolider cette filière prometteuse, désormais réunie sous une bannière unique de l’intelligence électrique sous le vocable international de « Smartgrid France ». Créée originellement par neuf pôles de compétitivité spécialisés dans le domaine de l’énergie et des NTIC, cette nouvelle entité sera représentée pour la première fois à Amsterdam cet automne lors d’une grande manifestation des opérateurs électriques (European Utility week), une opportunité de rendre visible la filière française sur le champ économique international.

Outre des bénéfices économiques et écologiques pour les acteurs industriels et les consommateurs en France, les réseaux électriques intelligents constituent au niveau mondial un marché à forte croissance. La filière française pourra représenter d’ici 2020, de 20 000 à 25 000 emplois directs pour un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros, soit 10 000 créations d’emplois principalement dans les secteurs de l’ingénierie, de la conception et des services. Les enjeux de la filière à l’exportation sont considérables. Le marché mondial des réseaux électriques intelligents est estimé à 30 milliards d’euros en 2015 avec un taux de croissance annuelle autour de 10 %. Les industries françaises, qui ont déjà 50 % de leur chiffre d’affaires à l’exportation dans ce domaine, doivent se positionner en chefs de file dans cette compétition mondiale stratégique.

L’intelligence dépasse évidemment le seul secteur électrique. Davantage d’interactions entre les différentes sources d’énergie par exemple au travers de plates-formes informatiques qui permettront d’agréger des moyens répartis de production, de stockage, de consommation pilotable avec plus de flexibilité et, in fine, plus d’optimisation économique sont aujourd’hui possibles. La conjugaison du numérique et des systèmes énergétiques est l’une des clés pour un modèle plus efficace, plus sobre, porteur de nouveaux horizons économiques et créateurs d’emplois. L’avenir est donc à une intelligence énergétique collective qui permettra au système énergétique dans son ensemble de se transformer.

Dominique Maillard, Président du Directoire de RTE
Chef de file du projet « Réseaux Électriques Intelligents » de la « Nouvelle France Industrielle »
02 septembre 2014

Dominique Maillard né à Paris, le 28 mars 1950, est diplômé de l’Ecole polytechnique et ingénieur du Corps des Mines. Il a consacré la quasi-totalité de sa vie professionnelle au secteur de l’énergie.
De 1998 à 2007, Il a notamment occupé le poste de directeur général de l’énergie et des matières premières et a présidé le Conseil de direction de l’Agence internationale de l’énergie (2002-2003).
Depuis mai 2007, D. Maillard est Président du directoire de Réseau de transport d’électricité (RTE). Il préside également depuis décembre 2012, la Fondation nationale entreprise et performance (FNEP).
En octobre 2013, le gouvernement nomme Dominique Maillard Pilote du plan Réseaux Electriques Intelligents de la « Nouvelle France Industrielle ».

«Page 6 de 22»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Bouygues Immobilier" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs