Haut de page

Accueil » Présentation » Editorial

Edito de Marie-Pierre Hoffmann (ADEME)

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) est un établissement public sous la triple tutelle du ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Elle participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. L’Agence met notamment à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d’expertise et de conseil.
L’ADEME, opérateur des Investissements d’Avenir, consacre 215 millions d’euros pour l’innovation et le développement de la filière réseaux électriques intelligents

Un contexte propice au développement des réseaux électriques intelligents en France

L’objectif européen des 3 x 20 pour 2020 (réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre, intégration de 20 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique final et amélioration de 20 % de l’efficacité énergétique) ainsi que l’exigence du maintien d’un niveau élevé de qualité et de sécurité de l’alimentation électrique conduisent à modifier nos habitudes, non seulement de production, mais également de consommation d’électricité, comme le montrent les exemples suivants :

  • implication des consommateurs dans de véritables actions de maîtrise et de gestion de la demande en électricité et d’effacement afin d’éviter le recours à des moyens de production fortement carbonés ;
  • intégration croissante de productions d’électricité intermittentes mais partiellement prédictibles et pour une partie décentralisées ;
  • gestion d’une nouvelle charge électrique sur les réseaux induite par l’émergence d’un parc de véhicules électriques, etc.

L’ADEME a réalisé une feuille de route « Réseaux et systèmes électriques intelligents intégrant les énergies renouvelables » avec la participation d’experts industriels et académiques. Elle aboutit à des visions stratégiques partagées de ce que pourrait être l’évolution des réseaux aux horizons 2020 et 2050 et identifie des verrous à lever : ces derniers sont technologiques, mais également organisationnels, économiques et comportementaux. Ces feuilles de route permettent ainsi d’identifier les objectifs des expérimentations attendues dans les Appels à Manifestation d’Intérêt (AMI).

Les Appels à Manifestations d’Intérêt de l’ADEME, un instrument pour le développement et la structuration de la filière

Dans le cadre des Investissements d’Avenir, dix projets pilotes de taille significative ont déjà bénéficié d’un financement public.

Ces démonstrateurs permettront, notamment, de tester et d’innover sur des sujets comme :

  • le fonctionnement d’un « système intelligent » : pilotage automatisé de réseau, insertion du stockage, tests d’îlotage, etc. ;
  • l’insertion importante de productions d’énergies renouvelables à différents niveaux du réseau et principalement dans les réseaux de distribution ;
  • les modèles économiques favorisant l’effacement ou l’émergence de nouveaux services (type agrégateur) ;
  • l’analyse socio-économique de l’implication des clients finaux vis-à-vis de leur consommation électrique.

Afin de continuer à lever les verrous identifiés dans sa feuille de route, l’ADEME a lancé un nouvel AMI le 22 Mars 2012. Avec pour objectif de développer et structurer la filière française des « Smart grids », l’accent a été mis sur la synergie nécessaire et attendue entre les différents secteurs industriels concernés (secteurs de l’électricité, des équipementiers, des NTIC, etc.) et le besoin de développer des solutions interopérables en lien avec les standards en cours de définition. Il comprend également un volet spécifique concernant les dispositifs d’information liés à la consommation.

Les projets proposés devront contribuer à :

  • mettre au point des démonstrateurs exemplaires, pouvant à terme être déployés à grande échelle, pour tester l’impact réel de ces technologies et nouveaux modèles,
  • développer de nouveaux équipements ou services devant à terme, aboutir à leur mise sur le marché.

La date limite de dépôt des dossiers est le 10 décembre 2012.

Pour en savoir plus :

Liste des projets retenus dans le cadre du programme des Investissements d’avenir



Marie-Pierre Hoffmann
3 avril 2012




Marie-Pierre Hoffmann est responsable du programme Réseaux Electriques Intelligents au sein de la Direction des Investissements d’Avenir de l’ADEME






«Page 14 de 22»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Solucom" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs