Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » La flexibilité de la demande

Point de vue d’Yves Bertone (VEOLIA) :

Réflexe avait pour objectif de déterminer comment, en tant que consommateur d’électricité ou gestionnaire de parcs de consommateurs, il est possible d’interagir avec le besoin de flexibilité du système et le marché de l’électricité. Pour cela, un consortium a été constitué autour de Veolia (exploitant et agrégateur) avec Alstom Grid (développement de la plate-forme), Sagemcom (systèmes de communication), le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (recherche sur le photovoltaïque et les batteries) et l’école Supélec.

Les deux objectifs du projet étaient :

  • la valorisation de la flexibilité et l’étude des mécanismes pour optimiser cette ressource ;
  • la détermination des modèles économiques de la flexibilité.


Source : Veolia

Les installations de consommation étaient composées d’un parc de bâtiments tertiaires (des hôtels, des bureaux, une école, des établissements publics) et de quelques industries (pharmaceutique, traitement des eaux usées, traitement des déchets et Réseau d’eau potable) situés principalement à Nice, soit 20 sites pour une puissance raccordée de 19 MW. L’objectif était d’avoir un volume de flexibilité de 1 à 6 MW.


Source : Veolia

L’objectif premier pour tout consommateur est de comprendre comment fonctionnent le système et le marché de l’électricité. Il existe beaucoup d’acteurs (gestionnaires de réseaux de transport et de distribution, fournisseurs, producteurs, agrégateurs de flexibilité, responsables d’équilibre) et de mécanismes différents. Veolia se donne comme mission d’être un facilitateur pour les clients dans ce fonctionnement complexe.

Dans le cadre du projet, Veolia a travaillé sur le développement d’un service de gestion active de la demande du client, fondée sur une expertise régionale centralisée, permettant à la fois une agrégation technique et une proximité avec les clients.


Source : Veolia

Le projet s’est également donné comme objectif de démontrer, de manière quantitative, en quoi la production photovoltaïque était une alliée à la flexibilité. Le graphe de gauche ci-dessous compare la puissance consommée en février en PACA, avec et sans recours à la production photovoltaïque (pourtant faible en cette période) : il démontre que, dès lors que les panneaux photovoltaïques produisent en journée une puissance qui est consommée, celle-ci reste sous un seuil de 28 MW pendant 90 % de la journée, au lieu de 70 % sans le photovoltaïque (seules les deux pointes entourées restent au-dessus de cette barre).

L’installation de centrales photovoltaïques permettrait donc d’accompagner la contractualisation d’une limitation de puissance de consommation (au profit du consommateur), tout en garantissant un niveau de confort d’utilisation équivalent : dans cet exemple, il serait uniquement nécessaire de reporter une faible partie de la puissance consommée pendant seulement deux heures de la journée.



Source : Veolia et Supelec

Le projet a permis d’enrichir les services et les produits de chaque partenaire de fonctionnalités nouvelles et pertinentes pour le développement du marché des Smart grids :

  • l’audit de flexibilité des sites tertiaires et industriels existants pour valoriser les 20 à 30 % de puissance totale du parc ciblé, accessible à la flexibilité ;
  • l’acceptabilité de la flexibilité par les clients et les employés : connaissance des besoins et des mots qui rassurent et respectent les attentes des personnes impliquées dans ce projet collectif, tant pour l’entreprise que pour le territoire ;
  • l’intégration de la production photovoltaïque dans les Smart grids avec une meilleure prévision des fluctuations de production ;
  • l’intégration de la batterie, sa conception, son exploitation et les algorithmes pour une valorisation en site propre et en sites agrégés ;
  • les équipements de communication : pour un déploiement simple et peu intrusif sur les sites à partir de produits existant de grande série adaptés à la flexibilité, configurés pour une communication proche du temps réel ;
  • la plateforme d’agrégation avec de nouvelles fonctionnalités : communication proche du temps réel, intégration des batteries intelligentes pour leur valorisation optimale et optimisation des offres de flexibilité proposées sur les marchés ;
  • la valorisation économique de la flexibilité : par la combinaison des opportunités économiques (efficacité énergétique, sécurisation d’alimentation, optimisation des immobilisations, réduction tarifaire, valorisation marché de capacité, etc.) ;
  • la méthode de calcul de la flexibilité : complexe, difficile compréhension pour les clients (NEBEF perte de 25 %). 
Yves Bertone
2 juin 2015






Yves Bertone est chargé de mission Smart Grid et Coordinateur du projet Réflexe chez Veolia.




«Page 13 de 19»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Enertrag" qui fait partie de nos 172 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs