Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » La gestion des données

Introduction : Pourquoi parle-t-on aujourd’hui de gestion des données des Smart grids ?

Les Smart grids, à l’origine de la multiplication et de l’augmentation exponentielle des données dans le domaine de l’énergie : la digitalisation du secteur de l’énergie

Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective annonce que 90 % de l’ensemble des données numériques disponibles aujourd’hui n’existaient pas il y a deux ans (Note d’analyse 08 - Analyse des big data. Quels usages, quels défis ?). Cette augmentation exponentielle du nombre de données disponibles concerne tout particulièrement le domaine de l’énergie.

Avec le déploiement des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur les réseaux publics d’électricité et de gaz naturel, le nombre et la variété des données disponibles croit de manière exponentielle. De nombreuses technologies déployées sur les réseaux et en aval du compteur produisent des données : capteurs sur les réseaux, compteurs évolués de gaz naturel et d’électricité chez les clients finals pour mesurer la consommation et la production et également la qualité sur les réseaux, objets connectés chez les consommateurs (électroménager, véhicules électriques, energy box, GTB, etc.).

Le déploiement de l’ensemble de ces technologies générera plusieurs pétaoctets (soit plusieurs millions de milliards) de données d’ici 2020.

La gestion des données, de quoi s’agit-il ?

L’augmentation du volume d’informations disponibles ne signifie pas que les acteurs du monde de l’énergie sauront nécessairement utiliser ces données à des fins d’optimisation globale du système énergétique, de gestion des réseaux et/ou d’amélioration des services proposés au consommateur final.

En effet, ces différentes données apporteront de nouvelles opportunités aux différents acteurs du monde de l’énergie dans les domaines de la gestion de l’énergie, de l’exploitation des réseaux ou de l’évolution de la relation avec le client seulement dans la mesure où ces acteurs sauront analyser ces données et en tirer parti.

Dans ce cadre, la « gestion des données » fait référence à la transformation de données en connaissance utilisable, afin d’en extraire une valeur économique. La gestion des données comprend tous les aspects de collecte, de filtrage, d’analyse, de stockage et de mise à disposition des données à d’autres acteurs, d’autres applications et d’autres utilisateurs, incluant les problématiques d’identification des données, de validation, d’exactitude, de mise à jour, d’horodatation, de synchronisation des équipements, d’homogénéité des bases de données, de sécurité et de confidentialité, etc.

La gestion des données apporte des réponses sur les différentes questions que se posent les acteurs du monde de l’énergie, sur les équipements de réseau, leur état et leur besoin de mise à niveau, sur la façon d’exploiter le réseau et d’améliorer cette exploitation, sur les besoins et les préférences des clients.

L’« analytique » : une révolution incontournable porteuse de multiples opportunités

Les acteurs de l’énergie sont aujourd’hui au cœur d’une évolution déterminante qui les mène à une prise de décision presque exclusivement déterminée par les données. Selon l’Electric Power Research Institute (EPRI, institut qui réalise des recherches pour l’industrie de la production d’électricité des États-Unis), les données et leur analyse sont les nouveaux facilitateurs du Smart grid.


Source : Microsoft

La multiplication croissante des données produites et le développement d’outils informatiques permettant de les analyser offre de multiples possibilités et opportunités aux acteurs du monde de l’énergie. L’exploitation avancée des données pourrait devenir une source de revenus additionnels ainsi qu’un avantage compétitif importants. Sur tous les continents, les acteurs du monde de l’énergie ont compris l’importance de la gestion des données dans la mise en œuvre de leur métier.

Plus « de deux tiers des dirigeants au sein des gestionnaires d’énergie pensent que les avantages associés aux smart grids et au déploiement de compteurs intelligents – dont l’amélioration du service client, de la fiabilité du réseau et de la gestion des pannes – seront plus importants que ne le prévoyaient initialement les professionnels du secteur. […] Près de deux tiers (60 %) des participants à l’étude déclarent que « l’analytique » constituera le premier poste d’investissement de leur entreprise dans le domaine des smart grids au cours des prochaines années », selon Accenture dans son étude « Digitally Enabled Grid » publiée le 13 novembre 2014.

GTM Research confirme cette tendance. Il a évalué le marché de l’analyse de données issues des réseaux intelligents à 20 milliards de dollars entre 2013 et 2020, sur le seul territoire américain, passant d’1,1 milliard de dollars par an actuellement à 4 milliards de dollars dès la fin de la décennie. Le rapport prévoit que les acteurs de l’énergie américains dépenseront, dans les neuf prochaines années, près de 100 dollars par foyer en analyses de données relatives à l’exploitation du réseau et à la relation client (source : The Soft Grid 2013-2020: Big Data & Utility Analytics for Smart Grid).

Dépenses dans l’analyse des données des acteurs de l’énergie, 2012-2020

Source : GTM Research, The Soft Grid 2013-2020: Big Data & Utility Analytics for Smart Grid

Cependant, les acteurs de l’énergie ne sont pas forcément prêts pour cette révolution

Si les acteurs du monde de l’énergie ont bien compris la valeur de la gestion des données, tous ne sont pas prêts à faire face au traitement complexe (en raison de la nature des données : des séries temporelles, de leur caractère distribué et de la nécessité de traitements à différentes échelles, des contraintes temps réel pour certains besoins des données) qu’elle implique.

En effet, la gestion des systèmes de big data et des grands volumes de données n’est pas le cœur de métier des acteurs du monde l’énergie. L’étude Microsoft IDC France indique les « organisations décidées à investir pourraient améliorer de 56 % les bénéfices générés à partir de leurs données. Cette manne financière, qui est estimée à 54 milliards d’euros sur les quatre prochaines années en France, représente 0,6 point de PIB ! Mais pour ce faire, les décideurs doivent développer et promouvoir une véritable culture de la donnée ».


Source : EPRI, Big Data Survey 2013

Pour en savoir plus :

EPRI Data Analytics Initiatives for Transmission and Distribution

Dans son étude « Digitally Enabled Grid », Accenture note que, pour l’heure, la « grande majorité des gestionnaires d’énergie ne sont pas suffisamment armés pour relever le défi ». Pour tirer pleinement parti des réseaux intelligents, il faudra une « intégration des systèmes informatiques traditionnels aux solutions opérationnelles requises pour gérer le réseau en temps réel ».

Les acteurs du monde de l’énergie, et tout particulièrement les gestionnaires de réseaux, devront s’adapter face à cette multitude de données. De nouvelles organisations et de nouveaux outils doivent être mis en place pour transformer la donnée en vecteur d’action. Il est nécessaire de pouvoir décider des leviers à activer (effacement, arbitrage injection/soutirage, etc.) en temps réel et à une maille locale, alors que la centralisation des données se fait à une grande échelle.

En même temps, il est probable de nouveaux acteurs fassent leur entrée sur le marché de l’énergie en tant que gestionnaires de données en tant que tel.

Plusieurs questions se posent alors sur :

  • la gestion technique des données : Comment gérer cette grande masse de données ? Quels outils développer ?
  • le modèle économique de la gestion des données : Quels sont les nouveaux services et possibilités offerts par ces données ? Quelles sont les potentialités de valorisation de ces données ?
  • et la gouvernance de cette gestion des données : Qui devrait gérer les données ? Qui devrait avoir accès à ces données ?

Page 1 de 26»

La gestion des données

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Orange" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs