Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » La gestion des données

Point de vue de Céline Salon (ERDF) :

Aujourd’hui, les données relatives à la distribution d’électricité se multiplient en raison de plusieurs facteurs :

  • la mise en place des compteurs communicants qui va nous faire passer d’un relevé tous les six mois à potentiellement une donnée de consommation toutes les dix minutes ;
  • l’augmentation de la production d’énergie décentralisée qui multiplient le nombre d’acteurs sur les réseaux de distribution ;
  • le développement de nouveaux usages (VE) et de nouveaux comportements (flexibilité) ;
  • et la complexification du marché de l’énergie (ouverture des marchés, mécanismes d’effacement et de capacités qui nécessitent des traitements de données complémentaires et plus fins).


Source : ERDF

Les données gérées par le gestionnaire de réseaux de distribution sont :

  • des données client : données de contrat, données techniques en terme de puissance qui permettent de gérer leur connection et la mise à disposition de ces informations au fournisseur ;
  • données de comptage : des index, des courbes de mesure (actuellement pour les gros consommateurs/producteurs et demain avec Linky pour l’ensemble des clients qui le souhaiteront), des puissances maximales, des énergies réactives ;
  • des données de qualité de réseau : qualité de l’alimentation (enregistrement et datation des coupures), qualité de l’onde de la tension (excursion de tension que nous collectons aujourd’hui sur les gros clients et demain avec Linky sur les 35 millions de clients) ;
  • des données relatives à la gestion du réseau : la gestion du réseau se complexifie et pour gérer plus efficacement le réseau et accueillir les nouveaux usages et nouvelles productions, installation de capteurs dans les postes de distribution et dans les postes sources ;
  • des données pour le marché : agrégation de données à différentes mailles, à différents pas et pour différents acteurs.


Source : ERDF

Traiter les données, c’est :

  • d’abord contrôler les données qui nous parviennent des différents capteurs ;
  • corriger les données, les points absents, les corrections climatiques par exemple pour être en mesure de comparer des éléments comparables ;
  • stocker de façon sécurisée : avec l’augmentation du volume, la question du stockage devient prégnante ;
  • effectuer des traitements adaptés aux différentes vocations de ces données, et adaptés en fonction de la réactivité demandée. Aujourd’hui, le traitement des données se fait de façon plus dynamique et avec une réactivité beaucoup plus importante (en temps réel ou quasi-temps réel) ;
  • mettre à disposition des acteurs les données.

Pour cette gestion et le traitement de ces grands volumes de données, ERDF a déjà développé son propre outil : STM. Cet outil est en mesure de traiter les données selon les 4 V du big data :

  • volume ;
  • véracité : grâce au croisement de données différentes et plus nombreuses, on améliore la qualité des données que l’on a et que l’on traite ;
  • variété : traiter des données de différentes sources et de différents pas de temps ;
  • vélocité : les outils de big data permettent des traitements dix fois plus rapides que les outils actuels.


Source : ERDF

Les finalités pour un gestionnaire de réseaux de distribution sont d’améliorer l’efficacité de son métier afin de rendre un service plus efficient et au meilleur coût pour la collectivité :

  • optimiser la gestion des équipements en étant plus précis en termes de maintenance en connaissant mieux le comportement des équipements (les transformateurs par exemple) ;
  • améliorer l’exploitation des réseaux de distribution ;
  • mieux cibler les investissements avec des modèles plus fins fondés sur davantage de données qui permettent de gérer une complexité plus grande à meilleur coût.

ERDF est chargée de l’exploitation, du développement et de l’entretien des réseaux publics de distribution d’électricité. Elle doit rendre compte de son activité auprès :

  • des autorités organisatrices de la distribution d’électricité (AODE) et des préfets, pour permettre aux AODE de contrôler la concession ;
  • des collectivités territoriales, pour leur permettre d’élaborer et d’évaluer les schémas régionaux du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE) et les plans climat-énergie territoriaux (PCET) ;
  • de la CRE et des ministères concernés, pour leur permettre de réguler le marché de l’énergie et de suivre l’activité d’ERDF.

Les marchés de l’énergie se complexifient avec différents mécanismes existants ou qui se mettent en place :

  • le dispositif des Responsables d’équilibre (RE) ;
  • le Mécanisme d’ajustement (MA) ;
  • le mécanisme de Notifications d’échanges de blocs d’effacement (NEBEF) ;
  • le marché de capacités, permettant d’échanger des garanties de capacité d’effacement ou de production.

ERDF est un acteur majeur du fonctionnement des marchés de l’électricité. Elle est chargée de gérer les données relatives aux réseaux publics de distribution, de produire des bilans énergétiques et de calculer des indicateurs nécessaires aux marchés. Par exemple, ERDF fournit aux responsables d’équilibre :

  • des bilans de consommation et des indicateurs nécessaires à leur activité ;
  • les données agrégées nécessaires au contrôle du réalisé des effacements.

Des données collectées grâce aux technologies de Smart grids sur les réseaux publics de distribution sont utiles pour permettre aux acteurs de déterminer au plus juste les flux financiers échangés dans le cadre des marchés de l’électricité.

Un volet de la mission d’ERDF est d’accompagner les collectivités et acteurs des territoires sur :

  • les politiques énergétiques : ERDF fournit notamment des données nécessaires à la rédaction des PCET, SRCAE, etc. ;
  • les projets d’aménagement : ERDF est partenaire des acteurs de l’aménagement du territoire dans leurs projets d’écoquartiers, de rénovation urbaine, d’implantation EnR, etc.

Les données sont, également, utiles pour les utilisateurs du réseau. Les données de comptage appartiennent au client et la vocation d’ERDF est de les lui mettre à disposition afin qu’il puisse s’approprier sa propre consommation et qu’il comprenne ses dépenses d’énergie. De nombreux démonstrateurs ont prouvé l’importance d’informer les clients pour favoriser la maîtrise de la demande en énergie.


Source : ERDF

ERDF fournit également des données pour permettre à de multiples acteurs (acteurs de l’effacement, acteurs des objets connectés, acteurs de l’efficacité énergétique, acteurs de la domotique, etc.) de développer des services innovants. De nombreux démonstrateurs sont fondés sur les données issues des compteurs Linky mais aussi sur celles issues des compteurs actuels.


Source : ERDF

Dans le cadre de ses missions, ERDF est le gestionnaire des données relatives aux réseaux publics de distribution d’électricité qui lui sont concédés. ERDF continue de se doter des outils et compétences pour gérer l’ensemble de ces données de façon efficiente et sécurisée. Elle les utilise en vue d’un service public de la distribution plus efficace et au meilleur coût pour la collectivité.

De plus, ERDF s’attache à mettre à disposition des parties prenantes les données dont elles ont besoin pour leurs activités ou l’exercice de leurs missions. ERDF agit ainsi en facilitateur neutre des marchés, tout en restant garante de la sécurité et de la confidentialité des données commercialement sensibles et à caractère personnel.

Pour accélérer la transformation de l’entreprise vers le numérique, ERDF a lancé en 2014 un programme numérique, qui vise à :

  • exploiter la richesse des données qui sont confiées à ERDF pour rendre un meilleur service public ;
  • saisir l’opportunité des technologies numériques pour améliorer la performance industrielle et relationnelle ;
  • être à la pointe du numérique dans le secteur de la distribution d’électricité en France, en Europe et à l’international.

Céline Salon
4 novembre 2014



Céline Salon est directrice déléguée du programme numérique d’ERDF. Céline SALON a rejoint mi 2014 la création du Programme d’Evolution Numérique d’ERDF, après avoir quitté la Direction de la Stratégie d’ERDF, où elle avait en charge des projets liés à la place du distributeur dans les nouveaux mécanismes de marchés, et à l’intégration économique des Smart grids. Auparavant, elle a exercé différentes responsabilités opérationnelles dans la conception, l’exploitation et la maintenance des réseaux électriques au sein du Groupe EDF.



«Page 19 de 26»

La gestion des données

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "idea" qui fait partie de nos 172 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs