Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Le Japon et les Smart grids

Le comptage évolué en électricité au Japon

Un outil pour la libéralisation du marché de l’électricité

Dans son Plan stratégique relatif à l’énergie (Strategic Energy Plan April, 2014), le gouvernement japonais prévoit que tous les foyers et locaux commerciaux seront équipés de compteurs communicants au début des années 2020. Le déploiement généralisé des compteurs évolués résidentiels et tertiaires sur le territoire nippon doit permettre :

  • de réduire de 25 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020 (par rapport au niveau de 1990) ;
  • de réduire de 50 % les émissions de CO2 du secteur domestique d’ici 2030 ;
  • d’aider les consommateurs à modifier leur comportement de consommation d’énergie.

En 2015, les dix principaux fournisseurs d’électricité japonais ont accéléré le déploiement des systèmes de comptage évolué en prévision de la libéralisation totale du marché de l’électricité japonais début 2016, libéralisation qui permettra à chaque consommateur de choisir son fournisseur d’électricité ainsi que son tarif.

Le déroulement du déploiement

Le Japon doit installer 78 millions de compteurs évolués résidentiels. Les compteurs sont fabriqués, d’une part pour le module de comptage, par plusieurs consortiums d’entreprises japonaises et taïwanaises et, d’autre part pour le module de communication, par des entreprises japonaises et leurs filiales.

TEPCO, le fournisseur d’électricité de la région de Tokyo (Tokyo Electric Power Co.), doit déployer 27 millions de compteurs évolués résidentiels d’ici 2020. À la fin du mois de juillet 2015, TEPCO avait déployé 2,4 millions de compteurs résidentiels.

Dans le même temps, Kansai Electric Power Company (KEPCO) et Chubu Electric Power (CHUDEN) ont pour objectif d’avoir terminé le déploiement de leurs systèmes de comptage évolué pour 2022. KEPCO, dont le périmètre de comprend les villes de Kobe, Kyoto et Osaka, a déjà déployé 2 millions de compteurs évolués. Six autres fournisseurs d’électricité (dont Hokkaido, Tohoku et Kuyshu) ont pour objectif de finaliser leur déploiement pour 2023 et Okinawa Electric Power espère l’avoir finalisé pour 2024. En 2024, la quasi-totalité des 70 millions de consommateurs résidentiels japonais auront un compteur évolué chez eux.


Source : TEPCO

Quatre fournisseurs (Tohoku Electric Power Co., TEPCO, Hokuriku Electric Power Co. and Kyushu Electric Power Co.) ont installé 750 000 compteurs dans des locaux commerciaux et espère finaliser leur déploiement d’ici la fin de l’année 2016.

Les fonctionnalités proposées : l’exemple de TEPCO

Le système de comptage évolué de TEPCO, ainsi que de neuf autres municipalités à l’est du Japon, propose les fonctionnalités suivantes :

  • connexion et déconnexion de l’alimentation électrique à distance ;
  • réduction des délais de réalimentation électrique : au moment d’une coupure, en confirmant à distance l’état d’alimentation du compteur, le système permet une réalimentation plus rapide ;
  • changement de puissance souscrite simplifié : il peut être fait à distance et le consommateur ne subit pas la coupure engendrée par TEPCO pour changer le disjoncteur ;
  • visualisation de la quantité d’électricité consommée : les données d’une journée entière de consommation d’électricité sont mesurées toutes les 30 minutes par le compteur évolué (courbes de charge) et sont disponibles le lendemain soir sur un site Internet dédié accessible gratuitement ce qui peut aider les consommateurs à économiser leur électricité. Les données des week-ends et des vacances sont mises à jour dans la soirée, deux jours ouvrés plus tard. En plus, en installant un système HEMS dans l’habitation du consommateur, la quantité d’électricité consommée peut être mesurée toutes les 30 minutes et la consommation en temps réel peut également être surveillée ;
  • accessibilité à distance du volume de consommation affiché sur le compteur.

En fournissant les données toutes les 30 minutes avec un délai de 60 minutes aux autres destinataires, les systèmes de comptage évolué jouent un rôle essentiel pour aider les acteurs du système électrique à corriger en amont les déséquilibres entre l’offre et la demande.


Source : TEPCO

Pour en savoir plus :

Fondamentaux techniques du système de comptage évolué de TEPCO

Les technologies utilisées

TEPCO s’est allié Toshiba et Landis+Gyr pour développer un système de comptage évolué fondé sur la combinaison de plusieurs technologies de communication : cellulaire, réseau radio maillé et CPL G3.

La technologie de communication ECHONET Lite-certified est testée pour déterminer si elle peut gérer les systèmes HEMS, tout autant que les autres systèmes proposés par les fournisseurs (effacement, etc.).

Dans le même temps, Chubu Electric Power s’est associé à Mitsubishi Electric pour concevoir le mix technologique adapté pour les zones densément peuplées, les zones périurbaines et les zones semi-rurales. Cette alliance a choisi le logiciel OpenWay d’Itron pour la collecte et la transmission des données.

Quelques mots sur les compteurs évolués en gaz

Au Japon, le développement et le déploiement des systèmes de comptage évolués de gaz naturel est à un niveau bien moins avancé qu’en électricité.

L’infrastructure de comptage évolué est composée :

  • de compteurs évolués nouvelle génération, comportant une métrologie à ultrasons et qui communiquent les uns avec les autres en utilisant un protocole spécifique appelé « U-Bus Air », formant ainsi un réseau de communication maillé (mesh) ;
  • d’un réseau de communication à longue portée (WAN – Wide area network, couvrant une grande zone géographique, typiquement à l’échelle d’un pays).

Plusieurs besoins sont à prendre en compte pour le développement des systèmes de comptage évolué en gaz :

  • les prérequis fonctionnels : télé-relevé, contrôle à distance des robinets d’arrêt et organes de coupure ;
  • les informations à gérer : consommation, données temporelles et mesures d’inversion des flux ;
  • les échanges d’informations : fourniture d’informations bidirectionnelles au bénéfice des consommateurs et des fournisseurs de gaz ;
  • le délai pour la fourniture des informations : les données journalières doivent être disponibles le jour suivant, selon une interface d’échange standardisée avec les systèmes HEMS ;
  • l’utilisation d’un format standardisé de données (le format Echonet Lite de Toshiba est recommandé) ;
  • la mise en place du réseau de communication pertinent : réseau radio sans fil 920 MHz, réseau Wi-Fi du domicile ou CPL s’appuyant sur le réseau électrique.


Source : Marcogaz

Pour en savoir plus :

Next generation gas smart metering system: Current Status of Smart Metering Initiatives in the City Gas Industry in Japan

«Page 2 de 10»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Citelum" qui fait partie de nos 172 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs