Haut de page

Accueil » Consommateurs

Le nouveau consommateur connecté

Selon l’économiste américain Michael Porter, célèbre pour son analyse des forces concurrentielles et des avantages compétitifs, l’essor des objets connectés s’apparente à une troisième révolution, plus grande encore que celle de l’automatisation des tâches et de la standardisation des processus dans les années 1960 et l’Internet des années 2000. Un objet connecté est un objet ordinaire de la vie courante disposant de la faculté de communiquer avec d’autres objets, via des réseaux de communication tel qu’Internet. Puisque la quasi-totalité des objets sont en capacité de devenir des objets connectés, tous les secteurs de l’économie sont concernés par leur développement.

Quelles opportunités offrent les objets connectés ?

On dénombre actuellement trois principaux domaines d’application pour les objets connectés : la sécurité, la santé et l’énergie associée à la domotique.

Les opportunités dans le secteur de l’énergie

Le développement des objets connectés est une opportunité pour le secteur de l’énergie, tant pour les gestionnaires des réseaux que pour les consommateurs.

Les gestionnaires de réseaux (électricité, gaz naturel, chaleur, eau) font appel à un nombre grandissant d’objets connectés pour optimiser la maintenance de leurs réseaux. L’installation de capteurs sur les réseaux, par exemple, améliore la surveillance des infrastructures et la prévention des pannes ou des fuites. Plus généralement, les données recueillies par ces capteurs fournissent des informations capitales sur le fonctionnement normal des réseaux. Il est désormais possible de prévenir les défaillances avant qu’elles ne surviennent : c’est la maintenance prédictive. La fiabilité d’approvisionnement en énergie, et donc la qualité du service rendu aux consommateurs, s’en trouve ainsi renforcée.

Les objets connectés représentent pour les consommateurs une opportunité de contrôle de leur consommation en énergie et, par conséquent, de leur facture. Les progrès réalisés dans le domaine de la domotique, c’est-à-dire l’ensemble des techniques qui permettent l’automatisation de la maison, notamment, offrent la possibilité aux consommateurs de piloter automatiquement (et éventuellement à distance) le fonctionnement de leurs appareils électriques. Tout en maintenant le niveau de leur confort, les utilisateurs peuvent alors déplacer leur consommation en énergie aux moments où celle-ci est la moins chère, en fonction d’incitations tarifaires, et/ou pour le réseau, en évitant les heures où le réseau est particulièrement sollicité comme lors des pics de consommation ou de production d’énergie renouvelable. Par ailleurs, tout comme pour les gestionnaires de réseaux, les objets connectés peuvent alerter à distance et en temps réel leur utilisateur en cas de défaillance, pour une fuite d’eau par exemple.

Cas d’utilisation

Du comptage évolué …

Les compteurs évolués constituent le premier exemple d’objet connecté appliqué au monde de l’énergie. Le compteur Linky d’Enedis pour l’électricité et Gazpar de GRDF pour le gaz naturel, ainsi que les concentrateurs de données qui relaient les informations en provenance ou en direction des systèmes d’information des gestionnaires de réseaux, sont capables de collecter de nombreuses données (allant au-delà des simples quantités consommées) et de prendre en compte des ordres transmis à distance. Ces systèmes permettront de facturer la consommation d’électricité et de gaz naturel en fonction de la consommation réelle des utilisateurs et non plus sur la base d’une estimation comme c’est parfois le cas aujourd’hui.

Le compteur Linky (Source : Enedis)
Le compteur Gazpar (Source : GRDF)


… au pilotage à distance des équipements domestiques.
Les thermostats connectés, tels que ceux de Nest ou Netatmo, peuvent être commandés à distance. Ils se connectent au réseau Wi-Fi de la maison et sont pilotés à partir d’une application téléchargée sur le smartphone de l’utilisateur. Les thermostats connectés peuvent notamment régler la température ambiante de l’habitation et contrôler les paramètres de fonctionnement de la chaudière.

Les box de domotique sont des accessoires qui mettent en relation tous les équipements d’automatisation, de confort, multimédia et de sécurité. Dans leur application à l’énergie, les box de domotique vont plus loin que les thermostats connectés. Elles permettent de régler l’ensemble de la consommation électrique de l’habitat et d’identifier les appareils les plus énergivores. Le consommateur peut non seulement régler et optimiser le chauffage de l’habitation, mais aussi l’éclairage ou la programmation des appareils électroménagers.

Le thermostat connecté (Source : CRE)
La box de domotique (Source : CRE)

La gestion des données de consommation

Les objets connectés génèrent une quantité importante de données. Si leur traitement constitue une opportunité pour l’amélioration du confort des consommateurs, cela peut aussi soulever la question de leur protection et de leur exploitation par les gestionnaires de réseaux, les prestataires de service ou des tiers. Conscient de ces préoccupations, le législateur s’est employé à encadrer leur traitement et à protéger les droits des consommateurs. Les mesures mises en œuvre renforcent la qualité du consentement du consommateur à l’exploitation de ses données par un tiers. Cela constitue un préalable indispensable à sa confiance, et donc à l’émergence d’activités visant à lui proposer des services innovants.

  • La collecte de données personnelles, leur traitement, leur mise à disposition et leur utilisation, à des fins éventuellement commerciales, sont des points de vigilance pour certains consommateurs. Le cadre réglementaire et législatif relatif à ces questions est récent et en cours de mise en application (notamment à travers le règlement n° 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, qui entrera en application le 25 mai 2018).

  • La généralisation des objets connectés présuppose le renforcement de la sécurité des systèmes informatiques qui les gèrent, mais également de leur propre sécurité. Certains gestionnaires de réseaux et d’infrastructure d’énergie étant considérés « d’importance vitale » au sens de la loi n° 2013-1168 du 18 décembre 2013 relative à la programmation militaire, ils engagent d’importants investissements pour protéger leurs équipements et leurs systèmes informatiques de tout risque cyber qui pourrait paralyser l’activité nationale. Il en est de même des autres acteurs du secteur économique, qui mettent en œuvre les mesures adaptées à la protection de leurs systèmes d’information et des données qu’ils traitent.
Vous souhaitez en savoir beaucoup plus sur ce sujet ? Consultez notre dossier "Les objets connectés"

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Université Paris-Dauphine" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs