Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les réseaux d’eau intelligents

Point de vue de Christophe Perrod (Syndicat des Eaux d’Île-de-France) :

Le Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF) constitue un exemple concret du déploiement à grande échelle de l’intelligence sur les réseaux d’eau. Le SEDIF est le plus grand syndicat intercommunal de distribution d’eau en France. Il regroupe 149 communes autour de Paris (Paris est autonome pour la distribution d’eau potable), pour plus de 4.4 millions d'habitants.

Dirigé par des élus, le SEDIF est une autorité concédante, les communes de son territoire lui ayant délégué leur compétence en matière de distribution de l’eau potable. Il est donc autorité organisatrice de la distribution de l’eau. Depuis l’origine, le choix du syndicat a été de travailler avec un délégataire (aujourd'hui Veolia) qui exploite le réseau. La maîtrise d’ouvrage des investissements est aujourd’hui de la responsabilité du SEDIF, sauf pour quelques projets comme Teleo, Qualio et Servo. Sur ces projets, le SEDIF a estimé important de s’appuyer sur l’expertise et l’expérience du délégataire en matière de réseaux intelligents et de réseaux communicants.


Source : SEDIF

Depuis toujours, le SEDIF s’appuie sur l’innovation pour la gestion de son patrimoine. Elle a été mise en œuvre dans les usines de production de l’eau potable :

  • des techniques de supervision et de gestion temps réel et des automatismes permettent de piloter, sans technicien, les trois usines principales sur la Seine, la Marne et l’Oise. La nuit, une intelligence artificielle pilote le fonctionnement des usines et peut alerter des techniciens d’astreinte en cas de problèmes, pour des réactions très rapides ;
  • des systèmes d’aide à la maintenance et de diagnostic intelligents interprètent les grandes quantités de données fournies par les capteurs et les compteurs situés sur les réseaux et permettent ainsi de détecter rapidement les fuites et les pannes.

Après avoir développé l’innovation dans les usines, l’objectif du SEDIF est de généraliser ces innovations en matière de gestion du réseau aux services des abonnés. Ainsi, le projet Teleo, développé par le délégataire Veolia, vise à installer des compteurs télérelevés pour tous les abonnés et à faire communiquer l’ensemble de ces technologies grâce à un système de contrôle centralisé de nouvelle génération.

Le SEDIF a fait le choix de ne pas déployer son propre réseau de communication pour le relevé des compteurs (le relevé se fait par communication radio) mais de faire réaliser ce service par une société qui peut également le proposer à d’autres opérateurs de réseau (gaz par exemple). Cela permet de mutualiser certains coûts et de réduire la charge pour le SEDIF.

Les deux objectifs principaux de ce projet sont :

  • d’améliorer le service fourni aux abonnés : plus de dérangement pour le relevé des compteurs, pas de surprise dans la facturation, car les factures sont fondées sur la consommation réelle et non sur des estimations, possibilité de suivre sa consommation sur une interface Internet et d’être alerté en cas de consommation anormale ;
  • de piloter le réseau en temps réel de la même manière que les usines.


Source : SEDIF

Pour le SEDIF, Teleo est un projet d'ampleur puisque le territoire compte 4,4 millions habitants et que ce sont près de 570 000 compteurs qui seront déployés en moins de cinq ans. Il faut également installer les 57 000 répéteurs sur le domaine public. Le choix s’est porté sur l’éclairage public comme principal point d’installation, ce qui nécessite de négocier des conventions d’occupation du domaine public avec chacune des 149 communes membres.

L’objectif est que, d’ici fin 2015, au moins 97 % des 2 millions de factures émises chaque année soient fondées sur la facturation réelle.


Source : SEDIF

Teleo représente un projet industriel conséquent à l’échelle du SEDIF. Le déploiement a été organisé de telle sorte que 100 000 compteurs soient posés par an. Le délégataire est incité financièrement à respecter les délais de pose, par de lourdes de pénalités en cas de retard.

Il faut également accompagner le projet auprès des abonnés et des collectivités. Une importante campagne de communication est mise en œuvre.


Source : SEDIF

Développé en parallèle, le projet Qualio a également pour finalité d’améliorer le service apporté aux abonnés. L’objectif du projet est de déployer plus de 200 capteurs qualité sur le réseau afin d’avoir une traçabilité totale de l’eau depuis la ressource jusqu’au robinet du consommateur.

Les sondes de mesure en temps réel de la qualité de l’eau (température, taux de chlore, acidité – pH) sont en cours d’installation. Les données issues de ces capteurs sont transmises en temps réel au centre de traitement des données du SEDIF.

Le SEDIF travaille également à l’amélioration de la détection précoce des fuites à travers le projet Résech'o, le télérelevé et des bilans réguliers. Le déploiement de capteurs permet aussi de détecter les fuites sur le réseau. À ce jour, plus de 1 000 capteurs ont été installés.


Source : SEDIF

L’ensemble des données issues de ces capteurs (état des réseaux, des réservoirs) mais, également, les informations sur l’intervention des équipes, les plaintes des consommateurs, etc. sont consolidées en temps réel dans Servo, le nouvel outil de pilotage centralisé du SEDIF. Cet outil permet de traiter de très grandes quantités de données et de les analyser pour en extraire des informations directement exploitables pour une meilleure gestion en temps réel nos réseaux.

Ce système se construit progressivement et sera totalement opérationnel d’ici fin 2016.


Source : SEDIF


Source : SEDIF

Le SEDIF présentera de nouveaux résultats opérationnels d’ici fin 2015 début 2016.


Christophe Perrod
29 avril 2014





Christophe Perrod est le Directeur général des services techniques du Syndicat des Eaux d’Île-de-France.





«Page 13 de 16»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Smart grid Energy" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs