Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les Smart gas grids

Quelles évolutions technologiques et nouvelles applications font leur apparition à horizon 2030 ?

Si le réseau de gaz se modernise et accompagne l’évolution du paysage énergétique jusqu’à devenir un véritable Smart gas grid, les performances intrinsèques du gaz naturel sont encore loin d’être totalement exploitées. En particulier dans le domaine résidentiel-tertiaire, les acteurs du gaz, GrDF en tête, mettent en œuvre une véritable feuille de route de déploiement de nouvelles technologies autour de deux axes de développement :

  • la production d’énergie renouvelable avec les pompes à chaleur gaz naturel, disponibles dès à présent pour la chaleur collective et bientôt individuelle, et avec l’optimisation des couplages gaz-solaire ;
  • l’optimisation gaz-électricité avec le développement des micro-cogénérations individuelles capables de produire de l’électricité à un très haut rendement ou les chaudières hybrides capables d’arbitrer entre gaz et électricité. Ces technologies s’inscrivent évidemment dans les perspectives des Smart grids, prouvant là encore, comme avec le nucléaire, que le choix n’est pas entre gaz ou électricité mais bien d’un co-développement harmonieux de ces énergies.

Le biométhane : le gaz vert produit au coeur des territoires

Il est essentiel de considérer toutes les énergies renouvelables et non uniquement celles qui servent à la production électrique : le biométhane est ainsi un véritable gaz renouvelable produit à partir de déchets. Une fois épuré et injecté dans les réseaux de gaz, il permet de fournir une énergie qui a les mêmes caractéristiques que le gaz naturel, avec un triple bénéfice environnemental :

  • traitement des déchets, en évitant de rejeter le méthane directement dans l’atmosphère ;
  • réduction des émissions de gaz à effet de serre par la valorisation d’une énergie renouvelable ;
  • production de digestats utilisables comme engrais naturel.

Assurée de manière décentralisée, la production de biométhane est ancrée dans les territoires et participe à l’économie locale et circulaire ainsi qu’à la valorisation des nombreuses filières agricoles et agroalimentaires françaises.

Demain, la gazéification de la biomasse sèche et, après-demain, la méthanisation de la biomasse issue de la production industrielle de micro-algues offrent des perspectives de développement de gaz verts, en s’appuyant sur les filières d’excellence française : génie des procédés, recherche agronome, etc.

Avec une première injection de biogaz dans le réseau de distribution en juillet 2011, le potentiel total de ces différentes filières est ainsi estimé entre 400 et 550 TWh (études GrDF/MEDDE/MAAF/MEF : « Biométhane et micro-algue : évaluation du potentiel de production en France aux horizons 2020 et 2050 » et « Biométhane de gazéification : évaluation du potentiel de production en France aux horizons 2020 et 2050 », février 2013) pour une consommation de gaz en France de 520 TWh (2011). Avec actuellement plus de 300 demandes d’accès au réseau déposées auprès de GrDF par des producteurs de biométhane pour valoriser déchets agricoles (75 %) ou ordures ménagères (25 %), l’exercice de prospective énergétique de l’ADEME prévoit une pénétration de 14 % du gaz vert en 2030 et 56 % en 2050. Plus ambitieux à long terme, le scénario Facteur 4 que GrDF a proposé dans le cadre du débat sur la transition énergétique propose 70 % de gaz vert dans les réseaux à horizon 2050, en s’appuyant sur le développement de toutes les filières technologiques.

Des réseaux aux services des territoires

Le réseau de distribution de gaz évolue également pour s’adapter et intégrer les nouveaux gaz verts et assurer l’acheminement avec le meilleur niveau de sécurité et de qualité de service. Ainsi, GrDF construit en 2012 une solution de comptage communicant qui permettra de fournir davantage d’informations aux consommateurs et aux collectivités pour notamment favoriser la maîtrise de la demande. Ce projet unique en son genre vise le déploiement de 11 millions de compteurs à horizon 2020 pour que tous les consommateurs puissent bénéficier d’une information précise et fréquente ainsi que de nombreux services de suivi et d’alerte sur leur consommation.

Le réseau de distribution de gaz n’est qu’un des nombreux réseaux nécessaires au bon fonctionnement des territoires, aux côtés des réseaux électriques, de chaleur, d’eau potable, d’eaux usées et de télécom. Si ces réseaux ont jusqu’à maintenant été perçus par les urbanistes et aménageurs comme indépendants les uns les autres, de nombreuses interactions se développeront mettant en jeu le réseau gaz :

  • soutien au réseau de distribution électrique par la production décentralisée d’électricité à partir du gaz ;
  • optimisation technico-économique sur les zones d’aménagement entre réseau de chaleur et réseau de gaz ;
  • récupération de la chaleur résiduelle sur les réseaux d’eaux usées par des pompes à chaleur gaz permettant d’alimenter des bâtiments voire des mini-réseaux de chaleur ;
  • interactions multiples avec les réseaux télécoms pour la surveillance et la télé-exploitation des différents réseaux.

Le réseau de distribution de gaz participera à la prise en main par les collectivités de leur politique énergétique, appuyée sur un équilibre entre les ressources locales renouvelables et l’appel aux réseaux permettant le foisonnement et la solidarité entre les territoires.

GrDF sera demain en charge pour la collectivité d’un réseau de distribution avancé, capable d’acheminer des gaz verts à des consommateurs finaux soucieux de maîtriser leur consommation d’énergie et de limiter les impacts environnementaux.

«Page 4 de 11»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Tera Consultants" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs