Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Le bâtiment intelligent

I. La maison communicante

Poussée par un contexte énergétique en pleine évolution et par l’explosion de l’électronique grand public et de l’Internet, la maison communicante – ou Smart Home – est en train de passer du statut de gadget à celui de complément incontournable du système électrique. Cette première partie, écrite par EDF, propose de faire le point sur ce développement et sur les technologies et jeux d’acteurs sous-jacents.

Le besoin de maîtriser le réchauffement climatique et la raréfaction des ressources, notamment le pétrole, à l’échelle mondiale est désormais bien établi, même si le moyen d’y parvenir et la répartition des efforts entre continents et pays font l’objet de vifs débats.

L’Agence Internationale de l’Energie a ainsi poussé un cri d’alarme dans son dernier World Energy Outlook. Elle définit deux scénarios de politique climatique correspondant à la stabilisation à long terme de la concentration des gaz à effet de serre (GES), et indique que « pour obtenir l’un ou l’autre de ces résultats, il faudra encourager des centaines de millions de ménages et d’entreprises sur la planète tout entière à utiliser différemment l’énergie ».

La France connaît d’ailleurs une croissance continue de la consommation d’électricité dans le secteur résidentiel-tertiaire, contrairement aux autres secteurs de consommation. La consommation finale d’électricité du secteur résidentiel est maintenant destinée pour 32 % au chauffage, pour 46 % à des usages spécifiques et pour 22 % à l’eau chaude sanitaire et à la cuisson.

Le Grenelle de l’environnement, dans son chapitre sur la lutte contre le changement climatique, a émis un ensemble d’engagements forts à la fois sur la maîtrise de la consommation d’énergie, notamment dans les bâtiments, et pour une production énergétique équilibrée et dé-carbonée. À cela s’ajoute dans certains pays ou Etats une augmentation mal gérée de la demande en énergie conduisant dès aujourd’hui à des situations de pics de demande, critiques pour l’équilibre offre-demande d’électricité et/ou pour la sécurité du réseau.

Ce contexte énergétique a poussé les réglementations à évoluer en vue de favoriser ou imposer aux acteurs des actions pour maîtriser cette augmentation de la demande (maîtrise de la demande d’énergie – MDE), et à mieux gérer cette demande par des actions dites de Demand Response, qui permettent l’effacement des consommations de certains clients aux périodes de pointe.

Des contrats d’effacement existent depuis longtemps entre les industriels gros consommateurs d’électricité et les énergéticiens. Ces contrats ne suffisent plus désormais, et les « home technologies » ouvrent la voie de la gestion de la demande chez les clients résidentiels et, de façon plus générale à terme, de son intégration dans le système électrique et dans l’ensemble des marchés de l’énergie.

Cette gestion de la demande sera d’autant plus importante que la demande globale en électricité devrait rester à un niveau élevé, et même continuer à croître, et que, d’un autre côté, la part de moyens de production intermittents devrait également connaître un essor important :

  • au plan mondial, avec le développement de grands pays émergents comme la Chine et l’Inde, l’accroissement de la population et la hausse espérée du niveau de vie moyen ;
  • plus près de nous, avec la substitution progressive de l’utilisation d’énergies fossiles par l’électricité, dont l’essor attendu du véhicule électrique (ou hybride rechargeable) est l’exemple le plus frappant, mais qui devrait aussi se réaliser pour d’autres usages (pompes à chaleurs se substituant aux chaudières fioul par exemple) ;
  • enfin, avec la croissance des énergies renouvelables poussée par les objectifs européens des 20/20/20, qu’elles soient centralisées ou réparties, d’origine solaire ou éolienne, et donc intermittentes par nature.

La maison communicante s’appuie sur l’utilisation de la domotique et du multimedia au sein de l’habitat pour constituer un réseau domestique numérique intelligent. L’amélioration des technologies électriques toujours plus innovantes et la mise au point d’équipements fiables, durables et économes vont se décliner, d’ici quelques années, en une grande diversité de solutions avec les fabricants d’équipements énergétiques.

«Page 2 de 23»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Smarteo-water" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs