Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Le stockage

Les appels d’offres EnR avec stockage dans les zones insulaires

Les énergies éoliennes et solaires ont l’avantage de permettre une production décentralisée. En complément des moyens de production classiques, elles sont dès lors une solution très pertinente dans les îles qui ne sont pas interconnectées.

Cependant, la production d’électricité à partir de l’énergie mécanique du vent ou de l’énergie radiative du soleil est qualifiée d’intermittente, c’est-à-dire qu’elle varie au cours du temps. Certaines variations sont prévisibles (un panneau solaire ne produit pas la nuit) d’autres sont plus aléatoires (passage d’un nuage). Pour autant, les besoins de consommation sont continus.

L’intermittence ne pose néanmoins pas de problème tant que l’énergie latente ne représente que quelques pourcents de la production électrique totale. Mais c’est de moins en moins le cas aujourd’hui. Par exemple, en mars 2011, l’énergie éolienne a été la première source d’électricité consommée en Espagne avec une production satisfaisant 21 % de la demande. Par ailleurs, lors des pics de production, l’appel aux autres moyens de production étant réduit, leur coût marginal de production augmente. Et quand il n’est pas possible d’équilibrer l’offre et la demande, on observe même un phénomène de prix négatif, c’est-à-dire que l’on est payé pour acheter de l’électricité. Ceci est régulièrement vrai en Allemagne et au Danemark.

Pour éviter que ces difficultés ainsi que les contraintes réseaux ne deviennent des obstacles au développement des ENR (le seuil de 30 % d’énergie fatale sur le réseau a été déjà été dépassé dans certains DOM, entrainant la déconnexion des dernières installations raccordées), certains Etats font évoluer leur cadre réglementaire pour favoriser les solutions de stockage. En effet, il permet aux exploitants de gérer plus facilement la production et, dans le cas des zones insulaires, de réduire significativement la part des petites centrales thermiques très polluantes appelées au moment des pointes de consommation.


Source : Chiffres EDF SEI

Pour accompagner le développement des énergies renouvelables dans les territoires insulaires, le gouvernement français a lancé en 2010 un appel d’offres portant sur la construction d’ici 2013, d’installations éoliennes terrestres pour une puissance totale de 95 MW répartie sur les régions de Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Le cahier des charges de cet appel d’offre prévoit que ces installations devront être équipées de dispositifs de stockage d’énergie électrique et de prévision de production. L’objectif est de faire émerger des technologies innovantes permettant de réduire l’impact des installations éoliennes sur le réseau électrique et de rendre ainsi possible une augmentation significative de la part des énergies renouvelables intermittentes dans la production d’électricité de ces territoires (actuellement limitée à 30 %). Suite à l’instruction des dossiers reçus par la CRE, le Gouvernement a retenu neuf projets répartis sur l’ensemble des DOM et de la Corse.

Par ailleurs, le gouvernement a, également, lancé en 2011 un appel d’offres portant sur les installations photovoltaïques de puissance supérieure à 250 kWc. Il comporte un lot spécifique dédié aux centrales solaires au sol ou sur bâtiment situées en Corse ou dans les DOM, et intégrant des dispositifs de stockage de l’énergie produite. Le cahier des charges précise les conditions de stockage de l’énergie et de prévision journalière de production que doivent respecter ces installations de production.

La puissance totale pour ces installations est de 50 MW, répartis géographiquement : Corse (15 MW), La Réunion et Mayotte (17,5 MW), Guadeloupe Guyane et Martinique, Saint Barthélémy et Saint Martin (17,5 MW).

Pour en savoir plus :

Cahier des charges des appels d’offres éoliens avec stockage
Cahier des charges des appels d’offres photovoltaïques avec stockage

«Page 8 de 24»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Suez-environnement" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs