Haut de page

Accueil » Acteurs & innovations » Technologies et innovations

Les capteurs de mesure (Neelogy)


Sans capteurs, pas de Smart Grid. Pour rendre un réseau électrique intelligent, il est nécessaire de déployer, en marge de l’infrastructure électrique, une technologie de mesure précise pour analyser, traiter, trier et distribuer les données. Traits d’union entre le monde physique et les systèmes intelligents, les capteurs de mesure des paramètres électriques (courant, tension, déphasage et fréquence) ont un véritable rôle à jouer.

Des mutations nécessaires pour une révolution à chaque niveau de la chaîne de valeur

Production, transport, distribution, client final : quel maillon de la chaîne a le plus besoin d’instrumentation ? Elle est en réalité primordiale en très haute et haute tension comme en moyenne et basse tension, en courant alternatif (CA) comme en courant continu (CC), pour assurer protection, fiabilité et optimisation des systèmes, qualité de l’énergie et maximisation des performances. Avec près de 720 000 postes de distribution MT/BT en France et pas moins de 33 millions de consommateurs, les données de supervision doivent pouvoir être produites et remontées en quasi-temps réel pour garantir la continuité et la qualité de service. D’autant que l’équilibrage de l’offre et de la demande électrique n’a jamais constitué un tel défi qu’avec l’arrivée de nouvelles venues comme les énergies de sources renouvelables (une offre intermittente) et les infrastructures de recharge des véhicules électriques (une demande mouvante). La mise en place de capteurs adaptés à chacun de ces enjeux est nécessaire pour évaluer l’état et la stabilité des systèmes, lutter contre les fraudes et soutenir les stratégies de contrôle.

Les capteurs de paramètres électriques, l’intelligence en temps réel

Les besoins d’instrumentation changent à mesure que le réseau se complexifie. Au cœur de toute stratégie de Smart Grid, la collecte de données répond à des finalités majeures :

  • protection des biens et des personnes : pour éviter une électrocution ou la destruction d’un matériel (détection d’un courant de défaut et ouverture d’un circuit) ;
  • supervision : pour assurer la surveillance proactive du réseau (détection et localisation précises d’une panne) ;
  • comptage légal ou sous-comptage : pour facturer ou optimiser sa consommation (mesure métrologique) ;
  • diagnostic : pour optimiser les performances d’une installation grâce à un audit et une analyse ponctuels (mesure temporaire) ;
  • stockage de l’énergie : pour optimiser la durée de vie et l’autonomie des batteries et des piles à combustible (Battery Management System (BMS) et systèmes associés) ;
  • conversion : pour convertir l’énergie en minimisant les pertes (contrôle commande).

Des capteurs intelligents pour un pilotage fin

Quel est, dès lors, le capteur idéal ? Pour assurer un pilotage fin de l’énergie, il doit lui aussi être intelligent, à savoir non intrusif (pas d’interruption de service ni de mise en péril de l’intégrité de l’installation), peu encombrant, ne nécessitant ni maintenance ni recalibrage, programmable à distance, et présentant une faible dissipation de chaleur (pas de perte supplémentaire) et une capacité à mesurer avec précision aussi bien des courants faibles que forts, en CA et en CC. Le capteur idéal est en somme un appareil polyvalent qui assure plusieurs fonctions à la fois (mesure et protection, ou mesure et stockage de données, par exemple), et qui permet le contrôle en temps réel et l’échange de données et d’informations.



NEELOGY est une jeune PME innovante, spécialiste des capteurs magnétiques hautes performances pour la mesure de courants électriques DC ou AC.



Thierry Dagron est le Vice-président Business Development de Neelogy. Il est en charge depuis 2009, du commerce et du marketing chez Neelogy.
Cet ancien Supélec prête d’abord ses talents à de grands groupes de télécommunications : il débute sa carrière en 1993 comme ingénieur avant-vente Europe pour le compte de Philips. En 1998, il rejoint les rangs de Lucent Technologies, et sera tour à tour responsable ingénierie et déploiement en Indonésie, directeur marketing des ventes Asie en Thaïlande et directeur Business Development 3G en Malaisie. De retour en France en 2002, Thierry Dagron est nommé responsable adjoint du projet 3G chez SFR, puis directeur marketing et directeur de comptes MVNO (Mobile Virtual Network Operator).


«Page 2 de 10»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Sensus" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs