Haut de page

Accueil » Acteurs & innovations » Technologies et innovations

Des capteurs pour une modélisation intelligente des réseaux (ELIOT Innovative Solutions)


Prévenir les dommages sur les réseaux enterrés : une urgence vitale et une obligation légale

Le sous-sol des villes et des villages est truffé de millions de kilomètres de réseaux indispensables à nos vies. Eau potable, gaz, électricité, télécommunications, assainissement : tous ces réseaux se côtoient, se croisent, se superposent et certains sont parfois là depuis si longtemps que leur emplacement précis a même été oublié.

Creuser une tranchée sur la voie publique n’est donc pas sans risque. Ainsi, chaque année, les travaux provoquent plus de 100 000 dommages aux réseaux, dont 4 500 entraînant des fuites de gaz (source : MEDDE). Avec des conséquences multiples et parfois très lourdes : les conséquences liées à des dommages aux ouvrages sur les conduites gazières ou électriques peuvent être dramatiques humainement. De même, il est facile d’imaginer les conséquences d’un arrachement de fibres optiques alimentant des serveurs de sites e-marchand par exemple. Quel que soit la conduite ou le câble arraché, l’incidence est humainement ou économiquement importante et nécessite une prise en charge au préalable.

Les défauts de cartographie responsables

L’absence ou les défauts de cartographie des réseaux, les insuffisances des techniques de détection traditionnelles et les erreurs humaines sont les principales causes de ces incidents.

Beaucoup d’incident pourraient être évités en recourant à une technologie fiable pour détecter, identifier et géo-référencer les réseaux.




Dans cet objectif, de nombreux pays durcissent leur réglementation. En France, par exemple, tous les réseaux enterrés, anciens comme nouveaux, devront être précisément localisés d’ici 2019. Ainsi, le décret n° 2011-1241 du 5 octobre 2011 modifié, relatif à l’exécution de travaux à proximité de certains ouvrages souterrains, aériens ou subaquatiques de transport ou de distribution a imposé, à partir du 1er juillet 2012, de nouvelles mesures concernant les travaux à proximité des ouvrages de réseaux, qui visent à améliorer la sécurité des travaux et limiter les risques d’endommagement des réseaux existant. Ces mesures impliquent de cartographier avec précision les nouveaux ouvrages créés, d’établir ou préciser la cartographie des réseaux existant dans les zones d’emprise de travaux, en les marquant au moment des travaux, et de cartographier avec précision l’ensemble des ouvrages des réseaux d’ici le 1er janvier 2019 (ou le 1er janvier 2026 en zone rurale). À défaut, les acteurs concernés (exploitants, maîtres d’ouvrages, collectivités et entreprises de travaux) s’exposeront à des sanctions.

ELIOT : pour une modélisation intelligente des réseaux

Utiliser un badge pour pénétrer dans un bâtiment, passer un télépéage, profiter des remontées mécaniques en montagne, valider un passeport biométrique ou un titre de transport en commun. Tous ces gestes du quotidien bénéficient d’une technologie d’identification automatique fondée sur l’exploitation des ondes radio : la RFID (radio frequency identification).

Le système ELIOT (Équipement pour la Localisation et l’Identification des Ouvrages en Terre) est fondé sur cette technologie, qui permet de géo-référencer les réseaux enterrés (eau, gaz, télécom, électricité, etc.) sans ouvrir de tranchée.

Concrètement, le système ELIOT se compose de trois éléments principaux :

  • un marqueur passif contenant les données de l’ouvrage à identifier. Le marqueur ELIOT est un tag RFID passif et protégé par un boîtier. Il se fixe sur toutes les canalisations enterrées (gaz, eau, télécom, eaux usées, industrie, électricité, géothermie, eaux pluviales, chauffage urbain) ;
  • un détecteur, qui échange des données (lecture/écriture) avec le marqueur via une antenne et les affiche directement à l’écran. Le lecteur ELIOT est capable de localiser et d’identifier précisément (Inférieure à 10 cm dans les 3 axes, xyz) tous les ouvrages enterrés ;
  • un logiciel chargé du traitement des données et de leur importation dans n’importe quel type de système d’information géographique (SIG) ou logiciel de gestion patrimoniale.

Des puces RFID comportant toutes les informations utiles aux opérateurs (nature du réseau, type de canalisation, date de pose, numéro de lot) sont intégrées aux canalisations à poser ou fixées sur les conduites existantes. Depuis la surface, un lecteur-détecteur à l’interface très intuitive permet de localiser et de différencier instantanément chaque canalisation.


Un exemple d’utilisation

Pour en savoir plus :

Norme NFS 70-003 qui s’intéresse au Géo-référencement des ouvrages, consultable ici (en s’étant préalablement inscrit gratuitement sur le site de l’AFNOR Edition)
Décret n° 2011-1241 du 5 octobre 2011 modifié, relatif à l’exécution de travaux à proximité de certains ouvrages souterrains, aériens ou subaquatiques de transport ou de distribution

Spécialisé dans la conception et la fabrication de tubes et canalisations en polyéthylène pour les secteurs du BTP, de l’eau et de l’environnement, ELIOT Innovative Solutions est une société axée sur la recherche de solutions technologiques innovantes dédiées aux marchés des travaux publics (réseaux d’eau, de gaz, d’électricité, télécoms, etc.).



«Page 3 de 10»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Portail pour la science - Ambassade de France en Allemagne" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs