Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les zones insulaires

Point de vue de Claude Ricaud (Schneider Electric) :

L’objectif du démonstrateur Millener est d’étudier les problématiques de Smart grids sur les trois îles de la Corse, de la Guadeloupe et de la Réunion. Il s’agit plus particulièrement de tester les micro-grids en installations résidentielles (1.000 systèmes d’effacement, 500 systèmes gestionnaire d’énergie PV – convertisseurs – micro stockage distribué).

Comme le démonstrateur est installé en zone insulaire, cela permet de réaliser l’expérimentation dans un contexte régulé où EDF SEI exerce les trois fonctions de gestionnaire du réseau de transport, de gestionnaire du réseau de distribution et de fournisseur d’électricité. EDF SEI assurera également la nouvelle fonction d’agrégateur. Cela permettra d'étudier les aspects économiques sans avoir à répartir a priori la valeur entre les trois fonctions. Les enseignements tirés de Millener permettront de proposer les meilleurs modèles de répartition de valeur entre acteurs dans le cas dérégulé.

Le projet compte sept partenaires dont Schneider Electric, TENESOL, BPL Global, SAFT, Delta Dore, Edelia et EDF SEI.


Source : Schneider Electric

L’expérimentation des Smart grids à travers ce démonstrateur couvre des enjeux importants pour Schneider Electric. Ces enjeux sont à la fois technologiques, sociétaux et économiques. Ils permettront :

  • d’apprendre dans un environnement contraint à insérer de façon massive les EnR, à se focaliser sur la gestion de la demande, à mieux détecter des problèmes structurels et à tester les solutions techniques ;
  • de préparer l’avenir des réseaux continentaux en matière d’insertion massive d’énergies renouvelables intermittentes (60 TWh en 2020), de gestion de la demande et de gestion décentralisée ;
  • de comprendre l’évolution du comportement des acteurs : comment le consommateur devient-il « prosumer » ? Quelles sont ses réactions face à l’évolution des règles du marché et des modèles économiques ?).

Le premier enjeu est d’ordre technique et technologique. L’expérimentation Millener permettra d’apprendre à :

  • automatiser la gestion de l’autoconsommation, c’est-à-dire à la fois optimiser l’utilisation de la batterie, aider le réseau lors des pointes et préserver au mieux le confort de l’utilisateur ;
  • augmenter l’utilisation des énergies renouvelables en lissant les intermittences grâce à l’énergie stockée, en sécurisant le réseau en réinjectant de la puissance stockée sur baisse de la fréquence et en réutilisant son énergie produite en cas de black-out ;
  • et à créer un micro-grid stable en déterminant si l’optimisation d’un système local permet son optimisation globale.


Source : Schneider Electric

Le deuxième enjeu est sociétal et concerne les nouveaux usages et l’adaptation de l’utilisateur final aux différentes évolutions du réseau. Le démonstrateur permettra de répondre à de multiples questions.

  • Quelle sera l’acceptabilité du client-utilisateur face aux solutions d’effacement et jusqu’à quelle contrainte de confort ? Quel est son degré de compréhension des problèmes énergétiques ? Quelle sera sa réaction face à l’augmentation ou à la variabilité du coût de l’énergie ?
  • Le client producteur acceptera-t-il d’ajuster sa production aux besoins du réseau ? Acceptera-t-il de ne plus tout vendre au tarif de rachat ?
  • Quels seront les effets de l’autoconsommation sur le pro’acteur ? Deviendra-t-il plus responsable de ses consommations ? Aura-t-il des gestes d’efficacité énergétique forts ?

Enfin, et plus généralement, le démonstrateur aidera à mieux comprendre les nouveaux modes de pilotage du réseau (passage d’un pilotage centralisé à un pilotage réparti, création de nouvelles tarifications.

Le troisième et dernier enjeu concerne les modèles économiques. L’expérimentation Millener permettra de déterminer :

  • comment valoriser l’autoconsommation (sera-t-il possible de conserver le contrat de fourniture existant ?) ;
  • comment financer les investissements nécessaires, notamment les batteries, les panneaux photovoltaïques, les convertisseurs, les tableaux et gestionnaires d’énergie qui servent à plusieurs services réseaux tels que le lissage de l’intermittence, la fourniture de réserve primaire de la fréquence pour une faible autonomie, l’effacement de la pointe et l’équilibre infrajournalier, le passage en mode îloté de l’utilisateur ;
  • quels seront les nouveaux métiers (agrégateur résidentiel/petit tertiaire, société de service, etc.) et leur place dans la chaîne de valeur de l’électricité

L’expérimentation Millener permettra de tirer des enseignements du fonctionnement d’un micro-grid insulaires et de les appliquer aux continents. En effet, ces territoires partagent des problématiques communes à échéance plus ou moins proche :

  • l’insertion d’énergie intermittente ;
  • la gestion de la pointe (locale et nationale) ;
  • la limitation de la production de CO2 ;
  • l’augmentation des coûts d’achat de l’énergie primaire ;
  • et l’augmentation des coûts liés au tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque.

Par ailleurs, la Corse est faiblement connectée au réseau continental. Les leçons apprises dans ce territoire s’adapteront, donc, facilement aux presqu’îles énergétiques que sont la Bretagne et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Enfin, il sera possible de mesurer l’impact du stockage sur le réseau et, ainsi, de préparer les réseaux continentaux à l’arrivée du « Vehicle-to-Grid ».


Source : Schneider Electric


Claude Ricaud
11 octobre 2011





Claude Ricaud est Directeur Innovation Power Business chez Schneider Electric.



«Page 14 de 18»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs