Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les zones insulaires

Quelle place pour les véhicules électriques dans le mix énergétique des îles ?

L’un des objectifs du Grenelle de l’environnement est de faire évoluer le secteur des transports, fort consommateur de combustibles fossiles en métropole. Cet objectif concerne, également, les territoires insulaires.

En métropole, l’idée de passer d’un parc « essence » à un parc « électrique » paraît s’imposer d’elle-même : le développement de véhicules électriques, se rechargeant sur le réseau à partir d’une électricité produite à plus de 90 % sans émission de CO2, est considéré comme une solution évidente pour passer d’une mobilité carbonée à une mobilité « propre » (voir le dossier consacré au véhicule électrique).

En revanche, dans les systèmes énergétiques insulaires qui ne bénéficient pas, ou peu, d’interconnexions à un réseau électrique continental, l’implantation de véhicules électriques doit être envisagée avec précaution. La dimension réduite des îles semble en faire un espace particulièrement adapté à l’autonomie de ce type véhicule et, ce, malgré une topographie souvent montagneuse et un besoin potentiel en climatisation.

Cependant, même si les mix énergétiques locaux sont appelés à évoluer, ils resteront encore durablement marqués par une production thermique fortement carbonée (diesel, charbon). C’est la raison pour laquelle le bilan carbone du véhicule électrique pourrait s’avérer négatif avec un résultat obtenu en termes d’émission de CO2 loin de l'objectif recherché.

À cela, il convient d’ajouter la fragilité plus grande de l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité sur ces territoires. La recharge simultanée des véhicules à la pointe du soir conduirait à une fragilisation supplémentaire pouvant nécessiter de nouveaux investissements dans des moyens de production de pointe (notamment des Turbines à combustion - TAC) quasiment dédiés à cet usage. Il faut également caractériser les effets qu’aurait le développement des véhicules électriques sur la Contribution au service public de l’électricité (CSPE).

Ces deux aspects obligent à conduire des études approfondies avant d’envisager un déploiement massif du véhicule électrique dans les îles. C’est la raison pour laquelle l'expérimentation DRIVECO (Corse) a été proposée dans le cadre de l’AMI de l’ADEME lancé au début de l’année 2011 et dont les résultats ne sont pas connus à ce jour. Cette expérimentation, dont EDF SEI est partenaire, a pour but de déterminer les conditions nécessaires à la bonne intégration du véhicule électrique dans les systèmes électriques insulaires.

Le projet Driv’Eco en Corse

Ce projet est piloté par CorsicaSole et regroupe les acteurs suivants : INEO GDF SUEZ, CEA – INES, HOLCAR (Europcar Corse), EDF SEI Corse et l’université de Corte.

Le projet consiste à concevoir, construire et exploiter un réseau de 50 stations de recharges connectées à des ombrières photovoltaïques pour des véhicules électriques en Corse. Ces 50 stations feront partie d’un réseau intelligent de gestion de l’énergie.

Il s’agit d’offrir une capacité de recharge aux utilisateurs de véhicules électriques de location grâce :

  • a) au déploiement d’une infrastructure intelligente et communicante suffisamment dense et judicieusement positionnée pour favoriser le stationnement en journée permettant de recharger des véhicules à partir d’une source d’énergie solaire et d’avoir le minimum d’impact sur le système électrique Corse ;
  • b) au déploiement de véhicules communicants, notamment pour informer le conducteur sur la localisation et la disponibilité des bornes, d’étudier le comportement des conducteurs et d’adapter l’infrastructure de recharge aux besoins ;
  • c) à une gamme de services pour l’ensemble des acteurs (conducteurs, exploitants du parc de véhicules, du réseau, etc.).

Les objectifs de ce projet sont :

  • de tester une solution originale de mobilité électrique à l’échelle d’un territoire ;
  • de valider l’intérêt économique, énergétique et écologique du déploiement d’une infrastructure de recharge de véhicules électriques à partir de l’énergie solaire ;
  • de renforcer les connaissances afin de développer un tissu industriel de compétences en matière de recharge des véhicules électriques et de préparer le déploiement des infrastructures de recharges au niveau national et international.

Un des objectifs majeurs du démonstrateur est d’imaginer des solutions de mobilité avec des véhicules électriques en Corse, dont l’empreinte carbone sera inférieure aux meilleurs véhicules thermiques ou hybrides selon un bilan dit du « puits à la roue ». Dans les systèmes insulaires actuels, ceci constitue un défi important et nécessite une attention particulière sur la concomitance entre recharge et production solaire, sauf si des batteries tampons sont utilisées.

Pour en savoir plus :

Consulter le site Projet-driveco.fr

«Page 7 de 18»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "HP" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs