Haut de page

Accueil » Acteurs & innovations » Normalisation

Les travaux de normalisation des réseaux électriques intelligents dans le monde

Les travaux de la Commission électrotechnique internationale

La Commission électrotechnique internationale (CEI) élabore de nombreuses normes internationales qui permettent le déploiement de réseaux intelligents, en intégrant les technologies de l’information dans les équipements existants. Elle crée déjà de nombreuses normes dans le domaine des réseaux électriques intelligents, dont certaines sont fondamentales pour mettre en œuvre des projets de réseaux électriques intelligents. Les comités techniques de la CEI travaillent en étroite collaboration les uns avec les autres, s’assurant que chaque écart ou chevauchement est éliminé afin d’arriver à un cadre normatif commun pour les réseaux électriques intelligents.

La CEI est étroitement impliquée dans des initiatives clés sur les réseaux électriques intelligents et dans des efforts de normalisation à la fois aux niveaux international et régional. Par exemple, l’Institut national des normes et de la technologie (NIST – National Institute of Standards and Technology) aux États-Unis a déjà identifié de nombreuses normes de la CEI qui facilitent son travail sur les réseaux électriques intelligents. Plus de 100 normes de la CEI ont été identifiées : IEC/TR 62357 : Architecture orientée services (AOS), IEC 61970 : Modèle commun de l’information / Gestion de l’énergie, IEC 61850 : Automatisation des postes de distribution, IEC 61968 : Modèle commun de l’information / Gestion de la distribution, IEC 62351 : Sécurité, IEC 62056 : Échange des données pour la lecture des compteurs, contrôle des tarifs et de la charge, IEC 61508 : Sécurité des machines – Sécurité fonctionnelle des systèmes de commande électriques, électroniques et électroniques programmables relatifs à la sécurité.

Créé en 2009 par le bureau de gestion de la normalisation (SMB – Standardisation Management Board), le groupe stratégique de la CEI sur les réseaux électriques intelligents (SG 3) a pour but de faire des recommandations sur la normalisation dans le domaine des réseaux intelligents, d’identifier les normes existantes, d’assurer la coordination de leurs mises à jour et de fournir des conseils sur de potentielles nouvelles normes internationales dans le domaine. Il est composé d’experts techniques originaires de 14 pays représentant plusieurs domaines du développement des réseaux intelligents (production de masse, transport, distribution, comptage et clientèle). Le groupe élabore actuellement une feuille de route pour la conception de réseaux intelligents reposant sur les normes internationales et pour le développement d’un cadre général afin de rendre interopérables tous les systèmes de réseaux électriques intelligents.

Pour en savoir plus :

Feuille de route de la normalisation dans les Smart grids de la CEI

Le groupe de discussion sur les réseaux électriques intelligents de l’Union internationale des télécommunications (UIT) en activité depuis mai 2010

L'Union internationale des télécommunications (UIT) est l’institution spécialisée des Nations unies pour les technologies de l’information et de la communication. Pôle de convergence mondial où se retrouvent pouvoirs publics et secteur privé, l’UIT aide le monde à communiquer, et ce dans trois secteurs fondamentaux : les radiocommunications, la normalisation et le développement.

La normalisation est une des activités les plus anciennes de l'UIT. Œuvrant en première ligne d'une industrie qui évolue plus vite que toute autre, le secteur de la normalisation des télécommunications (UIT-T) poursuit son adaptation, adoptant des méthodes de travail harmonisées et mettant en place des modalités de collaboration souples pour répondre aux besoins de marchés de plus en plus complexes.

Le groupe de discussion de l’UIT sur les réseaux électriques intelligents a pour objectif :

  • d’identifier les impacts de l’émergence des réseaux électriques intelligents sur le développement des normes dans l’univers des télécommunications ;
  • d’encourager la collaboration entre les membres du secteur normalisé des télécoms et la communauté des énergéticiens/acteurs des réseaux électriques intelligents ;
  • d’étudier les technologies du secteur concerné ;
  • de familiariser le secteur normalisé des télécoms avec les caractéristiques émergentes de réseaux électriques intelligents.

Le groupe de discussion collaborera avec l’ensemble de la communauté internationale travaillant sur les réseaux électriques intelligents (par exemple, les instituts de recherche, les forums, les académies, les consortiums, etc.).

Pour en savoir plus :

Site Internet du Groupe de discussion sur les Smart grids de l’UIT

États-Unis : Feuille de route sur les normes d’interopérabilité dans les réseaux électriques intelligents de l’Institut national américain des normes et de la technologie

L’Institut national des normes et de la technologie (NIST – National Institute of Standards and Technology) est chargé de coordonner le développement des protocoles et des normes assurant l’interopérabilité des différents systèmes et matériels.

Les autorités scientifiques américaines ont décidé de normaliser les différents éléments qui doivent composer les projets de réseaux électriques intelligents. Le NIST a donc établi un plan en trois étapes pour garantir l’interopérabilité des technologies employées dans les projets de réseaux électriques intelligents : 150 normes sont impliquées, dont la moitié est à rédiger, les autres devant être adaptées en fonction de normes existantes. L’ensemble doit être validé dans des délais assez restreints. Les Etats-Unis n’attendent pas sur ce thème la ratification de normes mondiales validées par l’ISO, la CEI et l’UIT.

Pour en savoir plus :

Site de l’Institut national américain des normes et de la technologie sur les Smart grids
Feuille de route sur les normes d’interopérabilité dans les Smart grids de l’Institut national américain des normes et de la technologie

Australie

En mai 2010, l’organisme de normalisation australien a créé un groupe de référence australien sur les Smart grids pour aider à fournir des données australiennes au groupe stratégique de la CEI sur les Smart grids.

Pour en savoir plus :

Site de l’organisme australien de normalisation sur les Smart grids

Japon : Feuille de route du comité japonais pour les normes industrielles (JISC - Japanese Industrial Standards Committee) « Pour une normalisation internationale dans les réseaux électriques intelligents »

L’approche japonaise de la normalisation des réseaux électriques intelligents se rapproche fortement de celle du NIST aux États-Unis. Ayant débuté par une initiative du ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, un groupe stratégique a été fondé en août 2009 avec pour but de promouvoir les activités japonaises en matière de normalisation internationale dans le domaine des réseaux électriques intelligents. Les normes sont vues dans ce contexte comme un élément fondamental pour atteindre l’interopérabilité nécessaire au développement des réseaux électriques intelligents. Selon le groupe stratégique, la flexibilité et l’expansion du futur réseau intelligent ne peuvent être atteintes qu’avec un certain degré de normalisation. Un premier rapport a été remis en janvier 2010, établissant une feuille de route en étroite coopération avec les autres pays et organismes de normalisation. Sur la base d’une vision globale des futurs réseaux électriques, plusieurs secteurs d’activité principaux (stockage de l’énergie du côté de la distribution, gestion du réseau de distribution, demand response, stockage de l’énergie du côté de la demande, véhicules électriques et systèmes AMI) ont été identifiés, pour lesquels 26 domaines d’action prioritaires ont été assignés. Des aspects proprement relatifs à l’économie japonaise ont également été identifiés. Les sujets seront traités en coopération avec l’IEEE, le CEI et le CEN/CENELEC.

Pour en savoir plus :

Feuille de route « Pour une normalisation internationale dans les Smart grids »

Chine – La Société chinoise des réseaux publics (The State Grid Corporation of China - SGCC)

La Société chinoise des réseaux publics est le plus grand fournisseur d'électricité en Chine. Entreprise d’État, elle doit fournir une électricité sûre, économique, propre et durable pour le développement économique et social du pays. Ses principales activités concernent la construction et les travaux sur le réseau électrique chinois.

La Société chinoise des réseaux publics chinoise a défini sa propre feuille de route sur la normalisation des réseaux électriques intelligents qui aura une certaine influence sur les marchés économiques car la Chine est sur le point de devenir un des plus grand marchés mondiaux pour les réseaux électriques intelligents. La première version de cette feuille de route définit 8 secteurs, 26 domaines techniques et 92 séries de normes et prend en compte les nombreuses feuilles de route existantes sur la normalisation. La feuille de route établit que l’ère de l’intelligence est advenue sur les réseaux électriques, où l’intégration de l’énergie propre requiert un réseau électrique solide et intelligent qui doit permettre de lutter contre le changement climatique et la détérioration de l’environnement et optimiser l’allocation des ressources énergétiques. Le réseau est défini comme un système électrique intelligent englobant la production, le transport, l’abaissement de la tension dans les transformateurs, la distribution et la consommation d’électricité. Selon la définition du SGCC, le réseau lui-même ne sera plus une simple infrastructure de transport et de distribution d’électricité, mais sera plus une plateforme intelligente et intégrée pour l’Internet des objets (tous les objets vont être dotés des capacités de communication permettant de les raccorder à Internet), le réseau Internet, la communication, les réseaux de télévision et de radio. La frontière étroite entre la production et la consommation sera désormais floue. Le SGCC a déterminé un calendrier en trois étapes. Pour le premier lot de normes à produire, il a identifié 22 normes en tout, 10 nationales et 12 internationales. Ces normes ont également été établies en lien avec le groupe stratégique de la CEI sur les Smart grids.

«Page 6 de 10»

Rechercher

Partager ce site


Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Ijenko" qui fait partie de nos 123 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs