Smart Occitania

Contenu mis à jour le 02/12/2020

Accompagner la transition énergétique dans les territoires ruraux

Le projet Smart Occitania est un démonstrateur de réseaux électriques intelligents en milieu rural s’appuyant sur l’infrastructure des réseaux publics de distribution d’électricité enrichie d’une infrastructure télécom supplémentaire. Enedis en Occitanie et ses partenaires ont été lauréats de l’appel à projet lancé par l’ADEME dans le cadre du programme « Réseaux Electriques Intelligents » des investissements d’avenir.

Autour d’un ensemble cohérent d’expérimentations, le projet intègre une logique de développement industriel, d’aménagement du territoire et de planification énergétique. Il vise à impliquer les citoyens comme consomm’acteurs et acteurs de la transition énergétique en milieu rural.

La région Occitanie est une région particulièrement adaptée pour ce type de projet car, d’une part, le potentiel en matière d’énergies renouvelables y est important, et d’autre part, le réseau électrique y est étendu et aérien ce qui le rend sensible aux aléas climatiques.  
Le projet Smart Occitania répond à deux enjeux forts : 

  • participer à la réussite du projet stratégique de la région Occitanie de devenir la 1ère région à énergie positive en 2050 ;
  • améliorer la qualité de fourniture en électricité en réduisant le temps moyen de coupure par client. 

Le projet est construit autour des trois campagnes d’expérimentations d’ordre technique, industriel, scientifique et sociétal, menées sur l’ensemble des départements de la région Occitanie :

Améliorer l’observabilité du réseau public de distribution en milieu rural Impliquer l’ensemble des parties prenantes dans la transition énergétique Favoriser le déploiement des énergies renouvelables

La première campagne vise à tester en situation opérationnelle de nouvelles technologies de communication qui permettront d’améliorer l’observabilité du réseau via de nouveaux systèmes pour la prédiction et l’anticipation de situations de crise.

Pour cela, une structure de télécommunication radio UNB (Ultra Narrow Band) va être déployée dans les départements de la Haute-Garonne et de la Lozère. Cette structure sera utilisée pour rendre communicants des dispositifs d’observation du réseau et de son environnement : 4 000 détecteurs de défaut ; 30 anémomètres (pour mesurer la vitesse et la pression du vent) et 24 postes HTA/BT équipés d’appareils de mesure. 

Il s’agit de sensibiliser à la transition énergétique l’ensemble des parties prenantes (particuliers, collectivités locales et entreprises) au travers de communautés animées en réseau.

Les premiers retours permettront d’alimenter un réseau d’entreprises locales, agissant en faveur de la transition énergétique, et de participer aux appels à projet de la Région Occitanie. 

Le but est de faciliter l’intégration de la production électrique d’origine renouvelable de, par nature, intermittente et fatale.

L’expérimentation va permettre d’augmenter la capacité d’accueil des réseaux électriques. Pour ce faire, la production et la consommation de sites avec stockage non électrique (méthaniseurs, stations de pompage et hydrolyseurs) sera régulée en fonction des contraintes du réseau. 

Afin de garantir la réussite des expérimentations, le projet est porté par un consortium de 6 partenaires principaux (Région Occitanie, Enedis, ACTIA, Groupe Cahors, IRIT CNRS (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse) et PROMES CNRS (Laboratoire PROcédés, Matériaux et Énergie Solaire)) et de nombreux contributeurs (agglomérations, industriels, syndicats d’électrification et académies), qui mettent en commun leur expertise et leur savoir-faire pour créer de la valeur.

Ce projet, coordonné par Enedis, va s’échelonner sur 42 mois. Son budget est de 8 millions d’euros dont 2,6 millions proviennent du soutien financier de l’ADEME.

Autres projets sur les mêmes thèmes