Smart ZAE

Contenu mis à jour le 02/12/2020

Un Smart grid sur une zone d’activité économique

Coordonné et piloté par SCLE SFE et d’une durée initiale de trois ans, Smart ZAE a pour objectif de montrer que, grâce à des installations de production d’énergies renouvelables, des moyens de stockage à faible impact environnemental et d’un système de Gestion Technique Centralisée (GTC), une zone d’activité économique peut constituer une des « briques élémentaires » d’un réseau électrique intelligent. 

Ce projet contribue à diminuer la consommation appelée sur le réseau de distribution, à soutenir le réseau en cas de nécessité, et à valoriser la production d’électricité renouvelable. Le démonstrateur, installé sur le site toulousain de SCLE SFE en zone urbaine et résidentielle, a été inauguré en septembre 2014.

Le site de SCLE SFE est ainsi équipé de :

  • 400 kW d’EnR : 340 kW de photovoltaïque et 60 kW d’éolien ;
  • de dispositifs de stockage électrochimique : des batteries Li Ion de 1,5 MWh/1 MW ;
  • d’installations de stockage inertiel : des volants d’inertie de 100 kWh/100 kW ;
  • d’un système intelligent de gestion de l’énergie ;
  • de 20 bornes de recharge lente ou semi-rapide. 

33% de l’énergie consommée est produite localement. A l’origine, la production d’origine renouvelable était intégralement réinjectée sur le réseau. Aujourd’hui, environ 175 kW sont en obligation d’achat et 225 kW en autoconsommation individuelle à l’échelle du site. La seule batterie Lithieu-Ion exploitée en continu est utilisée pour des services systèmes (1 MW). Le démonstrateur a testé le recours aux volants d’inertie, mais cette solution ne sera pas industrialisée car cela n’est pas viable financièrement, le prix des batteries Lithium-Ion ayant chuté et leur performance énormément progressé depuis le lancement du démonstrateur. 

Un grand travail de pédagogie a été réalisé auprès des collaborateurs travaillant sur place : le site économise aujourd’hui 33% de sa consommation initiale grâce à de nouveaux automatismes acquis par les collaborateurs.

Le retour d’expérience de Smart ZAE a permis d’identifier certains problèmes relatifs :

  • à la rémunération des services systèmes qui ne compense par les investissements et les OPEX ;
  • au besoin de rationaliser les raccordements et les systèmes de comptage ;
  • au modèle économique du stockage, qui est lié à son caractère « multi-services ». 

SCLE SFE pilote le projet en partenariat avec CIRTEM, LEVISYS et le laboratoire LAPLACE. Estimé à près de 4,2 millions d’euros, le projet est en partie financé par l’ADEME dans le cadre du programme des Investissements d’Avenir (2,4 millions d’euros). 

Autres projets sur les mêmes thèmes

Corse • Clos

ViaSole

Mobilité

Grand Est • Clos

VENTEEA

Flexibilité EnR

Velcri

Auvergne-Rhône-Alpes • Clos

Velcri

Mobilité