Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » L'Allemagne et les Smart grids

Interview de Johannes Stein (VDE : Verband der elektrotechnik elektronik Informationstechnik)

Comment se déroule le processus de normalisation des réseaux électriques intelligents en Allemagne ?

La normalisation des réseaux électriques intelligents en Allemagne suit la même philosophie que l’ensemble de la normalisation. Par conséquent, avant d’aborder la normalisation des réseaux électriques intelligents, on expliquera cette idée générale dans ce qui suit.

La Commission électrotechnique allemande (DKE – Deutsche Kommission Elektrotechnik) est :

  • l’organisme national responsable de la rédaction et de la mise à jour des normes et des préconisations de sécurité en ce qui concerne l’ingénierie électrique, l’électronique et les technologies de l’information en Allemagne ;
  • une émanation commune de l’Institut allemand de normalisation (DIN – Deutsches Institut für Normung) et de l’Association pour les technologies de l’électricité, de l’électronique et de l’information (VDE – Verband der elektrotechnik elektronik Informationstechnik). La VDE pilote le fonctionnement de la Commission électrotechnique allemande ;
  • le membre allemand de la Commission électrotechnique internationale (IEC – International Electrotechnical Commission) à Genève et du Comité européen pour la normalisation électrotechnique (CENELEC – European Committee for Electrotechnical Standardization) à Bruxelles ;
  • l’organisme national de normalisation (NSO – National Standardization Organization), responsable pour l’Allemagne au sein de l'Institut européen des normes de télécommunication (ETSI – European Telecommunications Standards Institute) à Sophia Antipolis.

La Commission électrotechnique allemande a été créée en 1970 par l’Institut allemand de normalisation et l’Association pour les technologies de l’électricité, de l’électronique et de l’information en tant qu’organisme du premier et unité de la seconde. Les résultats de ses travaux sont publiés au sein du recueil de normes allemandes et du code de préconisations des normes de sécurité de l’Association pour les technologies de l’électricité, de l’électronique et de l’information quand les travaux concernent la sécurité.

La Commission électrotechnique allemande est l’organisation allemande responsable de la normalisation électrotechnique, reconnue par l’État dans l’« Accord sur les Normes » de 1975 conclu entre la République fédérale d’Allemagne et l’Institut allemand de normalisation. Ainsi, aucune norme électrotechnique ne peut être définie sans la participation de la Commission électrotechnique allemande.

Le travail réalisé par la Commission électrotechnique allemande soulage la tâche des institutions allemandes mais également européennes, qui peuvent se référer aux normes correspondantes quand elles rédigent des législations statutaires plutôt que de devoir élaborer et spécifier par elles-mêmes les exigences techniques.

La Commission électrotechnique allemande est une organisation à but non-lucratif, qui garantit que l’électricité est produite, distribuée et utilisée de façon sûre et rationnelle.
La Commission électrotechnique allemande est complètement autonome. Elle travaille sans aucune aide ni financement de l’État.

Par son rôle particulier, la Commission électrotechnique allemande est le seul organisme mandaté pour représenter les intérêts allemands dans les travaux européens et internationaux de normalisation en ce qui concerne le secteur électrotechnique et, réciproquement, pour intégrer ces normes dans le corpus normatif allemand.

En particulier et pour soutenir l’exportation, il est de l'intérêt de l’Allemagne de mettre en place des réglementations qui favorisent l’innovation, au niveau national mais également à l’échelle internationale. La Commission électrotechnique allemande y contribue par son implication dans la Commission électrotechnique internationale et dans les organismes européens de normalisation (CENELEC et ETSI). La Commission électrotechnique allemande reflète dans ses commissions l’organisation des commissions techniques européennes ou internationales et participe à la plupart d’entre elles.

Grâce à ces diverses possibilités de participation, la Commission électrotechnique allemande offre aux entreprises allemandes et notamment aux petites et moyennes entreprises des opportunités pour être informées et représenter leurs intérêts au niveau international. Ceci encourage les technologies innovantes, permet de mettre en place des partenariats et de sécuriser les dépenses d’investissement.

Dans le contexte de la mondialisation, la normalisation permet aux entreprises de conquérir de nouveaux marchés, de faciliter les échanges et la coopération entre clients et fournisseurs. Elle contribue par ailleurs à établir des normes internationales de sécurité dans l’intérêt des consommateurs et de l’environnement.

La normalisation est une démarche volontaire destinée à obtenir un consensus entre tous les groupes d’intérêt participant, sur la base de principes démocratiques. Par conséquent, la transparence et la recherche de consensus entre tous les acteurs du marché sont des facteurs essentiels au développement de normes nécessaires et appropriés, en évitant les préconisations techniques contraignantes et en n’entravant pas les stratégies d'innovation.

La normalisation des réseaux électriques intelligents

Les discussions concernant la normalisation des réseaux électriques intelligents en Allemagne ont été initiées par la mise en place du programme « E-Energy ». Ce grand programme allemand de R&D a mis en contact la Commission électrotechnique allemande et l’Institut allemand de normalisation pour qu’ils coopèrent sur la normalisation et l’interopérabilité. En octobre 2009, ceci a été le point de départ du premier programme allemand de normalisation des réseaux électriques intelligents.

Des experts en R&D, les associations impliquées et les comités de normalisation existants concernés par les réseaux électriques intelligents ont été invités à participer à l’élaboration du programme, qui a été officiellement publié en août 2010. Ils suivent le processus de normalisation par le biais d’un comité de pilotage comprenant quelques groupes spécialisés, qui participent, également, aux groupes européens et internationaux de normalisation des réseaux électriques intelligents, comme l’IEC/SMB SG3 et le Groupe européen de coordination des réseaux électriques intelligents.

Pourriez-vous nous en dire davantage sur les programmes allemands de normalisation concernant les réseaux électriques intelligents ?

L'idée du premier programme de normalisation initié dans le cadre du projet E-Energy était de faire le point des normes déjà disponibles, identifier les normes à développer ainsi que d’identifier la Commission électrotechnique allemande et l'Institut allemand de normalisation comme les référents en matière de normalisation des réseaux électriques intelligents.

À l’occasion de la Conférence de l’Association pour les technologies de l’électricité, de l’électronique et de l’information sur les réseaux électriques intelligents d’ avril 2012, le programme a été mis à jour et de nouveaux développements ont été exposés, en particulier ceux émanant du Groupe européen de coordination sur les réseaux électriques intelligents, qui travaille sur le mandat européen M/490 de normalisation des réseaux électriques intelligents.

Qu'est-ce que le Centre d'expertise DKE E-Energy / réseaux électriques intelligents ?

Le centre d'expertise est le cadre organisationnel pour le groupe de pilotage des réseaux électriques intelligents, ses axes et ses groupes de travail. Compte tenu du grand nombre de comités techniques impliqués, il sert de comité de coordination horizontal pour un nouveau champ de technologie. Il a été initié sur la base de cette expérience, qui a également été faite dans d'autres domaines de technologie nouveaux et transversaux. Davantage de précisions seront disponibles dans la version mise à jour du programme de normalisation qui sera prochainement publiée en anglais.

Quel est votre rôle dans les projets E-Energy de réseau électrique intelligent ?

Il y a une coopération très fructueuse entre les projets développés dans le cadre du programme de recherche E-Energy, initié par le ministère fédéral de l’Économie et de la Technologie (BMWi). Au sein des six régions sélectionnées pour ce programme, des consortiums d’entreprises et d’instituts de R&D ont travaillé pour tester des solutions de réseau électrique et de marché intelligents.

L’objectif consiste, grâce au retour d’expérience des projets développés dans ces six régions de faire émerger les questions communes, comme la normalisation, l’architecture des systèmes ou le cadre juridique. Beaucoup d’experts des projets E-Energy participent à la normalisation nationale, européenne ou internationale.

Pour en savoir plus :

Site DKE
La normalisation
German standardization roadmap


Johannes Stein
21 février 2013





Johannes Stein est le chef de la Division Normalisation de VDE et le chef du Centre d’expertise DKE sur la normalisation E-Energy/Smart grids.




L’Association pour les technologies de l’électricité, de l’électronique et de l’information (VDE : Verband der elektrotechnik elektronik Informationstechnik). La VDE est responsable du fonctionnement quotidien de la Commission électrotechnique allemande


«Page 14 de 15»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Sopra Steria" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs