Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les compteurs évolués

Les caractéristiques du comptage évolué en électricité

Deux niveaux de dispositifs de comptage évolué peuvent être distingués :

  • l’Automated Meter Reading (AMR) consiste en un télé-relevé automatisé. C’est un dispositif qui permet une remontée d’information du compteur vers l’opérateur du comptage ;
  • l’Automated Meter Management (AMM) correspond à un AMR complété de prestations complémentaires. Il consiste en l’automatisation des prestations techniques manuelles liées au comptage (mise en service, changement de puissance, etc.). C’est un dispositif qui permet une communication bidirectionnelle entre le compteur et l’opérateur de la solution de comptage.

Nota bene : L’Advanced Metering Infrastructure (AMI) n’est pas à mettre sur le même plan que l’AMR ou l’AMM. Elle désigne l’ensemble des composants et architecture technique du comptage évolué pour permettre le fonctionnement d’AMM.

1. Présentation d’un modèle de système de comptage évolué

Un système de comptage évolué implique, d’une part, la mise en place de compteurs communicants capables de stocker les informations résultant des mesures d'énergie et, d’autre part, l’établissement de systèmes de transmission de données permettant la circulation rapide et fiable des informations contenues dans les compteurs entre les utilisateurs, les gestionnaires de réseaux et les fournisseurs.

Schéma d’un modèle couramment retenu pour un système de comptage évolué en électricité
Source : CRE

Dans les faits, le compteur est doté de capacités de communication bidirectionnelle (transmission et réception des informations) et permet la relève à distance ainsi que le pilotage de la fourniture d’énergie.
Comme le montre le schéma ci-dessus, la communication s’effectue entre un ensemble de compteurs installés chez les utilisateurs et un concentrateur localisé à proximité dans le poste de distribution publique, via la technologie du Courant Porteur en Ligne (CPL), qui rassemble ces données pour les transmettre au gestionnaire de réseaux. À chaque compteur et concentrateur est associé un modem CPL qui code et décode les données en un signal électrique et les superpose au courant électrique à 50 Hertz.
Ensuite, au niveau des concentrateurs, les données sont codées sous format numérique, puis transmises au système informatique du gestionnaire de réseau par l’intermédiaire du réseau de téléphonie GPRS ou GSM.

Le système informatique du gestionnaire de réseaux est accessible par les fournisseurs d’énergie qui reçoivent régulièrement les données de comptage de leurs clients pour la facturation de l’énergie. Lors de la signature du contrat de fourniture, le consommateur accepte que son fournisseur ait accès à ses différentes données nécessaires pour la bonne exécution de ce contrat (puissance souscrite, volume de consommation, données de qualité, courbes de mesure, etc.).

Le schéma ci-dessous représente les relations entre le consommateur, le fournisseur et le gestionnaire de réseaux.


Schéma des compteurs électriques évolués
Source: CRE


2. Les principales fonctionnalités des systèmes de comptage évolués

Afin de répondre aux exigences européennes, les compteurs évolués doivent être capables d’assurer :

  • la relève des données du compteur à intervalle régulier ;
  • la télérelève des données du compteur à partir d’un système d’informations situé à distance ;
  • la gestion de compteurs à distance (réduction de la puissance, coupure, gestion de la demande) par le gestionnaire de réseau de distribution ;
  • la mesure de la consommation et, le cas échéant, de la production décentralisée ;
  • la gestion à distance des paramètres du compteur tels que les structures tarifaires, la puissance contractuelle, les intervalles de relève du compteur par les fournisseurs ;
  • le transfert à distance des messages des acteurs du marché pour le client (consommateur/producteur) comme, par exemple, les signaux tarifaires ;
  • l’affichage des informations sur le compteur et/ou un téléreport à partir de la télé-information client (TIC) installée ;
  • un port de communication principal permettant le transfert d’informations via le GPRS, le GSM ou le CPL ;
  • la mesure de la qualité (y compris la continuité de l’approvisionnement et la qualité de tension).


Fonctionnalités du compteur Linky d’ERDF
Source : CRE et ERDF

Quelques définitions à propos des fonctionnalités du compteur Linky d’ERDF :

Les index de consommation

Un index sert à mesurer la quantité d’énergie consommée dans le logement pour la facturation. L’énergie consommée est mesurée en permanence, mais son prix peut varier selon les périodes de la journée, de la semaine ou du mois. Pour chaque période tarifaire, on utilisera un index différent. Il peut y avoir, par exemple, un double index "Heures Creuses" / "Heures Pleines".
Les index sont aujourd’hui relevés deux fois par an par les gestionnaires des réseaux publics de distribution, puis transmis aux fournisseurs d’électricité.

Le compteur Linky permettra de disposer de 10 index pour les fournisseurs. Ces index seront mesurés, à un pas de 30 minutes par défaut, et relevés à distance une fois par jour. Cela permettra aux fournisseurs, grâce à cette information, d’établir une facturation sur la consommation réelle et non à partir d’une consommation estimée établie sur la base d’historiques de comptage. Il leur permettra également de construire des offres et des services diversifiés, mieux adaptés aux besoins des consommateurs.

Les contacts paramétrables et la gestion de 7 contacts externes supplémentaires

La fonction d’un contact est d’actionner ou d’interrompre des appareils à des moments différents de la journée à partir d’un signal tarifaire. Les compteurs « bleu » existants ne possèdent qu’un seul contact, ce qui signifie qu’ils pilotent de manière simultanée et indifférenciée tous les appareils qui sont associés au fonctionnement de ce contact. Le compteur Linky sera doté de sept contacts supplémentaires (par exemple, l’un pour le ballon d’eau chaude sanitaire, le deuxième pour la pompe à chaleur et cinq autres pour le chauffage électrique, selon les différentes zones de chauffage, telles que la chambre, la salle-de-bain, etc.) permettant de piloter les appareils en fonction des grilles tarifaires. Un seul contact sera interne au compteur, les sept autres étant externes à celui-ci, et positionnés au niveau du système de communication aval. Ces contacts externes sont tous gérés par le compteur.

La gestion de la pointe mobile

Lors d’une contrainte sur le réseau, due à une forte pointe de consommation, une information est envoyée la veille au client ayant souscrit l’option "Effacement Jour de Pointe" (EJP) afin que, le lendemain, celui-ci consomme le moins d’électricité possible (par exemple, en baissant son chauffage électrique).
Avec le compteur Linky, la gestion de la pointe mobile sera simplifiée. Elle se fera notamment sur une plage horaire et non sur une journée et pourra s’appuyer sur le pilotage des appareils via les huit contacts paramétrables.

L'interrupteur pour la coupure de l'alimentation

Le disjoncteur protège l’installation électrique en cas de défaut et se déclenche, lorsque la puissance souscrite est dépassée, entraînant alors une coupure d’électricité.
Avec l’interrupteur intégré dans le compteur Linky, la fixation (ou le paramétrage) de la puissance souscrite pourra se faire à distance, sans entraîner par conséquent de coupure et le déplacement d’un agent pour le rétablissement de l’électricité.
De plus, le consommateur pourra souscrire une puissance plus proche de sa consommation réelle (par pas de 1 kVA) alors qu’aujourd’hui il n’a le choix qu’entre 3, 6, 9 et 12 kVA.

L'enregistrement et relève à distance de la production

Le compteur Linky permettra de suivre plus facilement les productions d’électricité décentralisées (centrales photovoltaïques, éoliennes, cogénération, etc.) et d’enregistrer sur un seul compteur l’énergie produite et l’énergie consommée par l'installation de production.

La mesure des excursions de la plage réglementaire de la tension

Si la tension nominale est de 230 V, la plage réglementaire de tension est comprise entre 207 et 253 V. Une excursion signifie le dépassement de cette plage à un moment donné, source de perturbation du système électrique. L’intégration de la production d’électricité de sources renouvelables est à cet égard un risque pour le réseau de voir les excursions de la plage réglementaire de la tension se multiplier.
Le compteur Linky permettra aux gestionnaires de réseaux d’avoir un suivi permanent de la qualité d’alimentation de l’énergie électrique au niveau de la tension et de l’occurrence des coupures longues et brèves.



Pour en savoir plus :

Les fonctionnalités demandées par la CRE
Les fonctionnalités additionnelles au sens du mandat M441

«Page 2 de 24»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "McPhy" qui fait partie de nos 161 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs