Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Le consomm'acteur

Les freins à la participation active du consommateur au système électrique

S’il est d’ores-et-déjà observable que certains consommateurs participent à la gestion du système électrique (cf. dispositif Ecowatt), leur participation massive est encore incertaine à cause de différents freins :

  • le coût des technologies de pilotage de la consommation. En effet, cet aspect a longtemps gêné le développement de la domotique ;
  • l’acceptabilité sociale des technologies. Les débats qui ont eu lieu sur le compteur évolué lors de son expérimentation montrent que les questions de confidentialité des données et de respect de la vie personnelle ne doivent pas être sous-estimées ;
  • le comportement sociologique envers un bien de première nécessité. L’élasticité-prix de la demande d’électricité est faible pour les consommateurs résidentiels. Les usages de l’électricité étant pour la majorité contraints, les variations de prix font peu varier les modes de consommation. Par ailleurs, le comportement de consommation du consommateur-producteur est aujourd’hui mal connu. Une étude de l’ADEME a montré que les personnes qui ont installé chez eux des moyens de production et qui ont un comportement plus vertueux en terme de consommation d’électricité, sont en général des personnes déjà sensibilisées et actives en matière d’économies d’énergie. Pour celles qui ne le sont pas et qui n’ont pas d’appétence particulière pour la technologie, la consommation d’électricité est la même, voire augmente en raison d’un effet rebond. La pérennité des comportements de réduction des consommations d’énergie est, également, incertaine ;
  • les marges de manœuvre laissées au consommateur pour piloter ses équipements versus l’automatisation. Il y a une juste mesure à trouver entre le pilotage entièrement automatisé des équipements, sur lequel le consommateur a peu de prise, et une marge de manœuvre totale laissée au consommateur pour le pilotage de ses équipements. Lors du forum sur le bâtiment intelligent, que la CRE a organisé en décembre 2010, les intervenants avaient insisté sur le fait que le Smart home ne devait pas être un joyau technologique sur lequel le consommateur n’aurait aucune maîtrise. Néanmoins, l’absence d’automatisation rend peu efficace les dispositifs de pilotage des consommations, car la pérennité dans le temps des comportements de maîtrise de la consommation d’électricité n’est pas démontrée ;
  • l’évolution de la tarification et la diversification des offres de fourniture. En France, la tarification de l’électricité a été assez innovante avec, d’une part, le tarif EJP (Effacement Jour de Pointe, qui n’est plus proposé aujourd’hui) et, d’autre part, le tarif heures pleines/heures creuses qui a été couplé au pilotage automatisé de l’eau chaude sanitaire (ECS). Le compteur Linky devrait favoriser la diversification des offres de fourniture et permettre, notamment, un pilotage automatisé d’autres usages que l’ECS. Néanmoins à l’heure actuelle, il y a une incertitude concernant les offres qui seront proposées au consommateur ;
  • le manque d’information du consommateur. Dans son dernier baromètre, la CRE a pu observer que moins d’un consommateur sur deux sait qu’il a le droit de choisir son fournisseur d’électricité et de gaz.

Pour en savoir plus :

Lettre ADEME & vous, « Le consommateur d’énergie est-il plus économe lorsqu’il produit son énergie ? », 1er mars 2011
5ème édition du baromètre annuel Energie-info sur l’ouverture des marchés, novembre 2011

«Page 10 de 18»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Neelogy" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs