Haut de page

Accueil » Territoires et projets » Annuaire des projets en France

Bretagne

Le contexte : les Smart grids dans la politique énergétique bretonne

La Bretagne est une région particulièrement exposée aux risques de black-out lors des pics de consommation en période hivernale en raison de sa situation géographique, qui en fait une presqu’île énergétique. Située en « bout de ligne » et éloignée des lieux de production d’électricité, la Bretagne connaît un déséquilibre persistant entre la production et la consommation d’énergie sur son territoire.

La Bretagne dispose également de différentes opportunités : un fort potentiel de développement des EnR qui pourraient d’ici 2020 couvrir plus de 20 % des consommations énergétiques régionales et 34 % des seules consommations électriques et d’importantes ressources en matière d’économies d’énergie.

La Conférence bretonne de l’énergie

La Conférence bretonne de l’énergie (CBE) a été mise en place en janvier 2010 à l’initiative de Michel CADOT, Préfet de région et de Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil régional de Bretagne. Elle a pour objet de constituer un lieu d’échanges pérenne entre tous les acteurs de l’énergie en Bretagne pour mettre en commun les informations et les données et mettre en cohérence les initiatives et les stratégies.

Coprésidée par l’État et le Conseil régional, cette instance est organisée en cinq collèges : services de l’État et instances publiques, élus et représentants des collectivités territoriales, acteurs du monde économique et professionnel, organisations syndicales et patronales, société civile et associations.

La CBE se réunit deux à trois fois par an. Plus de 150 membres y abordent tous les thèmes liés à l’énergie : la maîtrise de la consommation, le développement des énergies renouvelables et la sécurité d’approvisionnement, les Smart grids, etc.

Le Pacte électrique breton

Adopté le 14 décembre 2010 dans le cadre de la Conférence bretonne de l’énergie, le Pacte électrique breton est un document stratégique présentant les enjeux et les actions de la politique énergétique bretonne. Cosigné par l’État, le Conseil régional de Bretagne, RTE, l’ADEME et l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH), il constitue le premier pas de la Bretagne dans la transition énergétique.

Le Pacte électrique breton s’appuie sur trois piliers complémentaires :

  • la maîtrise de la demande en électricité. L’objectif est de diviser par trois la progression de la demande en électricité d’ici 2020 en poursuivant la sensibilisation du grand public, en soutenant l’animation des politiques énergétiques sur les territoires et en renforçant les dispositifs de rénovation thermique des logements ;
  • le déploiement massif des énergies renouvelables. L’objectif est de multiplier par 4 la production d’électricité renouvelable installée d’ici 2020, soit 3 600 MW ;
  • la sécurisation de l’approvisionnement en électricité. Les objectifs sont de renforcer le réseau public de transport d’électricité, d’implanter une unité de production d’électricité à l’ouest de la Bretagne et de déployer des réseaux électriques intelligents et du stockage de l’énergie.

Un plan d’actions détaillé et multi-partenarial accompagne le Pacte électrique breton :

  • concernant les réseaux électriques intelligents, le document préconise de renforcer les travaux de recherche, développement et démonstration (RD&D), notamment sur l’optimisation de la gestion des réseaux électriques, le suivi en temps réel et la prévision des consommations, l’intégration du développement des véhicules électriques, etc. Ainsi la « Bretagne sera volontaire pour répondre à toute expérimentation qui pourrait être initiée sur ces sujets, en partenariat avec les acteurs industriels et scientifiques engagés sur ce domaine » ;
  • concernant le stockage de l’énergie, les « évolutions des technologies et en particulier les conclusions des études seront suivies dans le cadre de la Conférence bretonne de l’énergie afin de pouvoir adapter ces systèmes de stockage aux réseaux électriques bretons ».

Les actions du Conseil régional de Bretagne sur les Smart grids

Le Conseil régional de Bretagne soutient depuis 2011 le développement des réseaux intelligents notamment parce qu’il contient de fortes potentialités pour le développement économique du territoire breton. En effet, l’optimisation de la gestion des réseaux permet de saisir l’opportunité du développement d’une filière industrielle et de services innovants et, par la suite, de création d’emplois locaux.

Les actions entreprises dans le cadre du Pacte électrique breton

Sur les Smart grids, les engagements du Conseil régional pris dans le cadre du Pacte électrique breton se déclinent en trois volets :

  • le volet « Développement économique » vise l’accompagnement à la structuration d’une filière bretonne des Smart grids. Cela se traduit dans un premier temps par l’animation, avec l’agence de développement économique de la Région, Bretagne Développement Innovation (BDI), d’un rassemblement des acteurs économiques et des organismes de recherche bretons, issus du monde des télécommunications et de l’énergie. Un groupe de travail dédié aux Smart grids a été mis en place et a permis d’identifier environ 130 acteurs bretons (ce travail a abouti à la réalisation d’un annuaire en ligne) et d’organiser des réunions d’échanges avec ces acteurs. Une étude sur les Smart grids en Bretagne a également été dirigée conjointement par Bretagne Développement Innovation et le Conseil régional (cf. présentation de l’étude dans la partie 3. de cette note). Ce volet est actuellement en cours de renforcement à l’occasion de l’élaboration d’une feuille de route pour le développement des Smart grids en Bretagne en déclinaison de la Stratégie Régionale de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) et de la stratégie de soutien à l’innovation (S3).
  • le volet « Déploiement des infrastructures et des technologies » prend la forme de subventions directes à des projets partenariaux, mais également de conventions d’application du Pacte électrique breton. Ainsi, une première convention a été passée en 2010 entre la Région, RTE, l’État et l’opérateur Voltalis, en vue d’un déploiement rapide (dans les trois ans) de dispositifs d’effacement diffus. Une convention a également été signée entre la Région, l’État et ERDF, comportant la possibilité de s’inscrire dans des projets d’expérimentation de solutions de stockage de l’énergie et de gestion intelligente des réseaux électriques ;
  • le volet « Accompagnement des territoires » est réalisé à travers l’appel à projet régional pour le développement de « Boucles énergétiques locales » lancé en 2012 par le Conseil régional et renouvelé en 2013. Ces appels à projets doivent permettre de soutenir des initiatives territoriales fondées sur le développement d’un projet énergétique local (maîtrise de la demande d’énergie, Smart grids, stockage). Huit projets ont été retenus sur les 15 candidatures déposées :
    • Brest Métropole Océane (renforcement du réseau électrique de la rive droite) ;
    • Communauté de communes du Val d’Ille (Territoire à énergie positive d’ici à 2030) ;
    • Poher Communauté (50 % des besoins couverts par les EnR d’ici 2020) ;
    • Ile de Sein (transition énergétique de l’île non raccordée au réseau continental) ;
    • Lorient Agglomération (développement économique) ;
    • Saint-Brieuc Agglomération (intégration des EnR via stockage et gestion réseau) ;
    • Rennes Métropole (développer l’intelligence énergétique de l’agglomération) ;
    • Communauté de communes du Coglais (transition énergétique du Coglais à 2030).

Les actions menées dans le cadre des fonds européens

En octobre 2011, la Commission européenne a adopté des propositions législatives qui définissent la politique de cohésion de l’Union européenne pour la période de 2014 à 2020. Ainsi, comme condition préalable à l’adoption des Programmes opérationnels du fonds structurel européen pour le développement régional (FEDER) pour cette période, la Commission européenne souhaite que chaque région se dote d’une stratégie de recherche et d’innovation pour une spécialisation intelligente (SRI-SI), afin de favoriser une bonne cohérence entre la stratégie définie par chaque Région et les actions financées par les fonds européens.

La spécialisation intelligente vise une priorisation et une concentration des ressources dédiées aux politiques d’innovation, vers un nombre plus limité de domaines d’activités ou secteurs technologiques dans lesquels chaque région dispose d’un avantage comparatif au niveau international et susceptibles de générer de nouvelles activités innovantes qui conféreront à ce territoire un avantage concurrentiel.

Le Conseil régional de Bretagne a choisi d’inscrire le secteur de l’énergie et des réseaux intelligents comme thème de spécialisation.

Liste des projets

address
Solutions pour permettre une gestion innovante des consommations d’électricité

Boucle Energétique Locale - Brest rive droite
Trouver une alternative au renforcement du réseau électrique

Boucle Energétique Locale - Saint-Brieuc Agglomération
Relever le défi énergétique et s'investir dans la MDE et le développement des EnR

ELHYRA
ELectricité et HYdrogène Renouvelables pour exploitation Agricole

ENBRIN
Répondre aux défis énergétiques de la Bretagne

Expérimentation Effacement Bretagne
Mettre en place des modalités dérogatoires de participation au mécanisme d’ajustement

Kergrid
Expérimentation, à l’échelle d’un bâtiment tertiaire, d’un réseau électrique intelligent

Operation Vir’volt
Opération pilote de maîtrise de la demande en énergie

Rennes Grid
Piloter la consommation d’électricité afin de mieux intégrer les EnR

Sécurisation de l’alimentation électrique des îles de Houat et Hoëdic
Concevoir et mettre en œuvre une solution de secours, en cas de défaillance de l’un des câbles sous-marins alimentant les îles

Smile
Smart ideas to link energies

SOLENN
Solutions permettant de démultiplier les actions de MDE

Une Bretagne d’avance
Gérer l’équilibre entre la demande et la production d’électricité

Val d’énergie
Développer un territoire à énergie positive

«Page 31 de 147»

Annuaire des projets en France

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Nedo" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs