Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » La gestion des données

Les données relatives à la distribution publique de l’électricité en France

Les réseaux publics de distribution d’électricité doivent aujourd’hui faire face à de nouveaux défis tels que l’augmentation de la production d’électricité décentralisée à partir d’énergies de sources renouvelables et le développement de nouveaux usages (stockage, véhicules électriques, etc.). Pour accompagner ces développements, ERDF poursuit la modernisation du réseau public de distribution qui lui est concédé, notamment en le rendant plus communicant. En plus des capteurs déjà installés, le déploiement des compteurs Linky dès 2015 va permettre de collecter un grand nombre de données et ainsi d’avoir une connaissance plus complète, précise et dynamique des flux d’énergie circulant sur le réseau.

ERDF est gestionnaire d’un nombre croissant de données : données de comptage, données techniques relatives au réseau, mais également données client et données relatives au fonctionnement des marchés de l’électricité. Au titre des articles L322-8 et L322-9 du code de l’énergie, ERDF a en effet en charge la mission de comptage, en particulier la collecte et gestion des données, mais également notamment les missions de construire et d'exploiter le réseau, de veiller à l'équilibre des flux électriques, à l'efficacité, à la sécurité et à la sûreté du réseau. L’exercice de ces missions implique la collecte d’un nombre considérable et varié de données, qu’ERDF doit gérer, tout en préservant la confidentialité des informations commercialement sensibles et des données à caractère personnel.

Les types de données collectées par ERDF

Source : ERDF

Les données de comptage

Dans le cadre de sa mission de service public de distribution d’électricité, ERDF installe, exploite et garantit le bon fonctionnement des dispositifs de comptage pour l’ensemble des clients raccordés au réseau public de distribution qui lui est concédé. Afin de s’adapter à leurs besoins et à leurs installations, ERDF a développé toute une gamme de compteurs. Par exemple, certains dispositifs destinés aux sites fortement consommateurs permettent aujourd’hui de disposer d’informations sur la qualité de l’électricité distribuée. D’autres sont conçus pour permettre de mesurer la consommation à des intervalles de temps très fins et demain, il sera possible de relever tous les compteurs à distance.

Sur chaque site raccordé au réseau public de distribution, les dispositifs de comptage installés et exploités par ERDF permettent ainsi de collecter, a minima, les quantités d’électricité consommées et produites pour chaque classe temporelle de l’offre de fourniture (par exemple, pour les particuliers en option heure pleine/heure creuse, l’énergie est mesurée pour chaque plage tarifaire). D’autres dispositifs de comptage permettent de relever :

  • les puissances de consommation et production relevées à intervalles réguliers ;
  • les puissances maximales atteintes quotidiennement ;
  • d’autres mesures comme l’énergie réactive ou la tension moyenne.

Les données clients

ERDF est également dépositaire des données techniques relatives à l’ensemble des clients finaux et des producteurs d’électricité comme le type de compteur, la puissance installée, le domaine de tension, l’existence de dispositifs particuliers de limitation des perturbations, etc. Le distributeur est chargé de tenir ces données à jour et de les mettre à la disposition du client, du fournisseur d’électricité titulaire du point et d’autres acteurs légitimes et autorisés, tels que les agrégateurs ou les opérateurs d’effacement.

De manière équivalente, dans le cadre des contrats uniques, les fournisseurs d’énergie partagent avec les distributeurs les données client nécessaires à l’exercice de leurs missions. Ils communiquent un certain nombre de données contractuelles avec ERDF, telles que l’identité du client, l’offre de fourniture d’électricité ou le responsable d’équilibre en charge du point de livraison concerné, ainsi que d’autres informations utiles à ERDF (adresse de contact, type d’entreprise le cas échéant, etc.).

Les données relatives aux marchés de l’électricité

Différents mécanismes organisent les marchés de l’électricité et les échanges énergétiques et financiers entre les acteurs. Parmi les mécanismes nationaux et notamment ceux à disposition de RTE pour assurer l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité, certains sont ouverts aux installations raccordées aux réseaux publics de distribution.

  • L’électricité se stockant difficilement, un équilibre est continuellement nécessaire entre la production et la consommation. Un dispositif spécifique confie à des acteurs appelés responsables d’équilibre (RE) la charge financière des déséquilibres entre injection et soutirage à l’échelle de leur périmètre.
  • Lorsqu’il y a un déséquilibre entre la production et la consommation, le mécanisme d’ajustement permet de procéder à des adaptations des comportements de producteurs et de consommateurs. Ce mécanisme peut alors faire intervenir des capacités de production ou d’effacement raccordées aux réseaux publics de distribution.
  • Le mécanisme NEBEF (notifications d’échanges de blocs d’effacement) permet aux opérateurs d’effacement de vendre de l’énergie effacée sur les marchés au même titre qu’un moyen de production.
  • Enfin, le marché de capacités permettra quant à lui de sécuriser l’approvisionnement en électricité et contribue à garantir qu’en cas de pic de consommation, les capacités de production et d’effacement installées en France métropolitaine sont suffisantes pour couvrir les besoins de consommation.

Le fonctionnement de ces marchés nécessite de nombreux échanges d’informations entre les différents acteurs concernés : responsables d’équilibre, acteurs de l’ajustement, exploitants de capacités, gestionnaires de réseaux, opérateurs d’effacement, etc. Ces échanges permettent par exemple d’affecter à chacun la part d’énergie correspondant à leur participation aux mécanismes et de déterminer les flux financiers associés, conformément à leurs responsabilités. En tant que gestionnaire de réseau de distribution, ERDF contribue largement à ces mécanismes de marché et veille à une bonne insertion et participation des capacités raccordées au réseau public de distribution dans ces mécanismes. ERDF est chargée de collecter, calculer puis de gérer les données relatives aux installations raccordées au réseau public de distribution, afin d’établir bilans de consommation, profils des consommateurs, obligations des fournisseurs en capacités, périmètres des acteurs, etc.

Les données de qualité réseau

La qualité de l’électricité distribuée aux consommateurs raccordés au réseau public de distribution relève de la responsabilité d’ERDF. Elle se définit par :

  • la continuité de l’alimentation électrique ;
  • la qualité de l’onde électrique, en termes de stabilité de la tension et de la fréquence notamment.

Plusieurs dispositifs de comptage installés sur le réseau permettent de réaliser des mesures de qualité, par exemple d’enregistrer et de dater les coupures ou les variations de la tension délivrée. En particulier, les compteurs communicants Linky permettent de relever ces indicateurs. Avec la généralisation de ces compteurs sur 35 millions de sites alimentés en basse tension, ERDF disposera d’une vue très fine et quotidienne de la qualité d’alimentation sur le réseau public de distribution.

ERDF met à disposition des acteurs intéressés et, au premier chef, des collectivités concédantes, des indicateurs de qualité, dans le cadre des comptes rendus d’activité de concession (CRAC) et de la réglementation relative aux niveaux de qualité à respecter sur le réseau public de distribution d’électricité (décret du 24 décembre 2007 et son arrêté d’application).

Les données liées à la gestion du réseau

Enfin, pour assurer ses missions d’exploitation et de développement du réseau public de distribution, ERDF dispose d’un système d’information géographique (SIG). Cet outil lui permet de construire une description fine du réseau public de distribution d’électricité, des postes de transformation jusqu’aux dispositifs de comptage.

ERDF déploie notamment des capteurs permettant de mesurer les flux d’énergie au niveau des équipements du réseau. Ainsi, des postes sources instrumentés permettent à ERDF de mesurer et collecter les quantités d’énergie y transitant à des intervalles très fins.

Grâce à ces données, ERDF peut, notamment, adresser aux demandeurs de raccordement les propositions techniques et financières adaptées à leur demande et aider les clients et les collectivités à optimiser les effets liés à l’évolution du réseau sur leurs projets (raccordement, aménagement, etc.).



Cette fiche a été rédigée par ERDF.



«Page 3 de 26»

La gestion des données

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "McPhy" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs