Haut de page

Accueil » Territoires et projets » Annuaire des projets en France

NICE GRID

Région
Objet
Avancement
Financement
Dernière mise à jour de la page : 03/09/2015

Le projet vise à tester un quartier solaire intelligent intégrant une part importante de production photovoltaïque locale, des solutions de stockage d’électricité, 2 500 compteurs communicants Linky et des solutions d’effacement, ou dites de déplacement des consommations électriques des clients, pour améliorer la gestion des pointes de consommation et/ou de production électriques à différentes échelles de temps.

Le projet va relever 4 principaux défis à l’heure de la transition énergétique :

  • optimiser l’exploitation d’un réseau de distribution électrique basse et moyenne tension :
    • avec l’intégration massive de production d’électricité photovoltaïque renouvelable et intermittente.
    • par du stockage d’électricité géré à l’aide de batteries implantées à différents points du réseau ; ceci afin d’offrir plus de flexibilité dans l’absorption de la production intermittente et dans la couverture des pointes de consommation ;
  • faire évoluer le comportement des consommateurs résidentiels et industriels pour les inciter à être acteurs de leurs consommations. Le consommateur peut jouer un rôle clé dans le système électrique de demain : en décalant ses consommations aux moments où l’énergie est abondante, en stockant l’énergie au moment où elle est produite pour la consommer plus tard (quand il est lui-même producteur d’électricité d’origine renouvelable). Le consommateur (particuliers, entreprises et collectivités locales) peut aussi, en période de grands froids, diminuer sa consommation électrique, pour contribuer à la maitrise des pics de consommation. Les effacements de clients résidentiels (grâce au compteur communicant Linky) et de clients industriels, la mise à disposition d’informations détaillées de consommations d’électricité, et le pilotage des onduleurs (associés au photovoltaïque ou aux batteries) constitueront quelques illustrations des thématiques testées ;
  • étudier et tester le fonctionnement d’une zone de consommation autonome. La zone est isolée du réseau principal sur une durée limitée, et dotée de ses propres moyens de production photovoltaïque et de stockage : c’est l’îlotage ;
  • tester des modèles économiques liés aux smart grids.

10 partenaires engagés pour tester un quartier solaire intelligent

Lancement du projet

Le gouvernement a donné le coup d’envoi le 17 juin 2011 en signant à Nice, avec Monsieur Christian Estrosi, Député-maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Monsieur Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, la décision de cofinancement du projet par le programme des Investissements d’avenir de l’ADEME.

Durée

Les partenaires de NICE GRID ont signé le jeudi 12 janvier 2012 à Nice l’accord de consortium ouvrant la voie au démarrage du projet, en présence de François Loos, alors Président de l’ADEME. Le projet s’étend sur 4 ans.

Consortium

Alstom, Saft, EDF, Armines, RTE, NetSeenergy, Daikin, Socomec, NKE et ERDF qui assure le rôle de coordonnateur.

Où ?

Le projet est développé à Carros, dans la plaine du Var, sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur et dans le périmètre de l’Opération d’intérêt national « Eco-Vallée ».

La spécificité de la zone d’expérimentation

Le département des Alpes-Maritimes est situé à l’extrémité du réseau de transport, ce qui constitue une fragilité structurelle dans son alimentation électrique. Il dispose également d’importants gisements d’énergies renouvelables, notamment solaire. Par ailleurs, la ville de Carros comprend une zone industrielle et des zones d’habitat diversifiées, résidentielles ou collectives. Ces éléments rendent parfaitement pertinent le choix de cette commune au vu des fonctionnalités du démonstrateur.

Financement et soutien institutionnel

L’investissement total du projet NICE GRID s’élève à 30 millions d’euros, dont 11 millions financés par des aides publiques nationales et européennes. Labellisé et financé par le Commissariat Général aux Investissements d’avenir (CGI) à hauteur de 4 millions d’euros avec le soutien de l’ADEME, le projet a également reçu une aide de la Commission Européenne au travers du projet Grid4EU à hauteur de 7 millions d’euros.

Il bénéficie du soutien institutionnel de la Commission de régulation de l’énergie, de la Région PACA, du Conseil général des Alpes-Maritimes, de la Métropole Nice Côte d’Azur, de la ville de Carros, de l’Eco-Vallée de la Plaine du Var et du pôle de compétitivité Capénergies.

La brique française du projet européen GRID4EU

En tant qu’acteur majeur dans le domaine des réseaux intelligents, ERDF coordonne le projet européen « GRID4EU » dont NICE GRID constitue la contribution française.

Ce programme, initié dans le cadre d’un appel à projets de la Commission Européenne, prépare le développement des réseaux électriques de demain. Financé à hauteur de 25 millions d’euros par la Commission Européenne, ce projet, dont le coût est évalué à 54 millions d’euros, est l’un des premiers projets européens dans le domaine des réseaux intelligents en termes de financement par l’Union Européenne. Il contribue à expérimenter le potentiel des smart grids dans le domaine de l’intégration des énergies renouvelables, du développement des véhicules électriques, de l’automatisation des réseaux, du stockage de l’énergie, de l’efficacité énergétique, de l’îlotage et de la gestion active de la demande.

GRID4EU repose sur six démonstrateurs qui sont testés pendant 4 ans (de novembre 2011 à décembre 2015) dans chaque pays européen représenté dans le consortium (France, Italie, Espagne, République tchèque, Suède et Allemagne). Les démonstrateurs sont pilotés par 6 distributeurs d’électricité européens (ERDF, Enel, Iberdrola, CEZ, Vattenfal et RWE). Ce programme favorise la complémentarité entre les différents projets avec notamment des actions transverses de recherche et de partage des résultats entre les différents distributeurs concernés.

Le 27 mai prochain, lors du Clean Energy Ministerial (G20 des Ministres de l’énergie) au Mexique, GRID4EU va recevoir l’« ISGAN Award of excellence 2015 ». Véritable coupe du monde des Smart grids, « l’ISGAN Award of excellence » récompense chaque année les projets les plus innovants et souligne l’importance des Smart grids pour faire face aux grands enjeux du climat. Grâce à son important investissement dans la réussite du projet NICE GRID, et donc de Grid4EU, ERDF confirme le grand rayonnement de ses projets et son savoir-faire.

Le démonstrateur en fonctionnement

Le stockage électrique est en place à 4 niveaux sur le réseau et chez les clients

Toutes les batteries sont désormais installées et en service à 4 niveaux :

  • au poste HTB/HTA de Carros avec une batterie de 1 MW - 560 kWh ;
  • sur un poste de distribution HTA/BT avec une batterie 250 kW - 620 kWh ;
  • sur du réseau BT avec deux batteries Li-Ion de 33 kW - 106 kWh ;
  • chez des clients résidentiels avec 20 batteries 4 kW - 4 kWh.

Ajoutons une installation de stockage électrique spécifique NICE GRID sur le Concept Grid d’EDF Lab aux Renardières où seront menés les tests d’îlotage à l’été 2015, avant leur mise en œuvre à Carros.

Le NEM, gestionnaire d’énergie réseau du projet, est opérationnel

Le « NEM », Network Energy Manager ou gestionnaire d’énergie réseau du projet, a été mis en fonctionnement en mars 2014. Ce gestionnaire de réseaux permet de solliciter différents agrégateurs. Ceux-ci agissent sur plusieurs leviers afin d’optimiser les réponses aux contraintes observées sur le réseau en fonction de l’heure de la journée.

Par exemple, l’été, en cas de surproduction photovoltaïque, il peut retenir les offres de flexibilités résidentielles de l’agrégateur, qui propose : des « bonus solaires » (heures creuses solaires entre 12 heures et 16 heures), un déclenchement à distance du chauffe-eau des clients volontaires, et du stockage d’électricité dans les batteries. A l’inverse, l’hiver, lors des pointes de consommation, le NEM peut retenir des offres de baisse du chauffage ou des propositions de décharge des batteries, émanant de l’agrégateur des batteries réseau.

Le compteur Linky

En mai 2015, ce sont 2 500 compteurs qui sont installés chez les habitants de Carros.

Les expérimentations des étés 2013 et 2014 optimisent la ressource solaire

Plusieurs « expérimentations» ont été proposées aux habitants des « quartiers solaires » de Carros pour équilibrer la production et la consommation en été. Lorsque l’énergie solaire était disponible en abondance dans leur quartier, ces offres les incitaient à déplacer leurs consommations d’électricité pendant les heures solaires (entre 12 heures et 16 heures) des 40 « Jours solaires » et à mettre en charge leur ballon d’eau chaude électrique.

La mise en œuvre de ces « offres » a permis de déplacer les consommations de 7 % (via la mise en œuvre d’une incitation tarifaire de 12 heures à 16 heures les jours dits « solaires ») à 49 % (via l’enclenchement du ballon d’eau chaude électrique entre 12 heures et 16 heures les jours solaires).

Les expérimentations de l’hiver 2013 / 2014

217 foyers Carrosois ont rejoint le projet NICE GRID pour expérimenter la solution « Chauffage piloté » et « Économies volontaires » et ainsi participer à la maîtrise des pics de consommation électrique et à la réduction des émissions de CO2. Les clients ont été incités à modérer leur consommation de 18 heures à 20 heures, et à tester l’équipement de pilotage de leur chauffage électrique via le compteur communicant Linky. Ces particuliers ont réduit en moyenne de 22 % leurs consommations d’électricité lors des jours de pointe.

Les entreprises de la zone industrielle de Carros sont aussi mobilisées. Onze clients industriels sont déjà engagés dans le projet : CMC Malongo, Augier, Paindor, Arkopharma, Virbac, Elis, Synergie Cad Options, LCE, Colisland, Valdiserra. Ces contrats de partenariat représentent environ 10 MW de puissance souscrite et une réduction à la pointe du soir d’environ 10 % des consommations d’électricité. Préalablement équipées de matériel permettant le télé-pilotage de certains de leurs équipements électriques, ces entreprises ont répondu aux demandes d’effacement visant à réduire – voire à interrompre selon leur engagement – leurs usages entre 18 heures et 20 heures. Par ailleurs, 8 rues de Carros sont équipées de solutions de pilotage de l’éclairage public, via le compteur Linky. Lors des pics de consommation, l’éclairage peut être diminué de 30 %.

Et après…

Fin 2015, le démonstrateur NICE GRID arrivera au bout de ses 4 années de mise en place et expérimentation. ERDF, EDF, Alstom et Saft ont décidé de prolonger le projet d’un an afin d’approfondir certaines expérimentations.



Pour en savoir plus :

Nice Grid – Dossier de presse du projet

«Page 114 de 147»

Annuaire des projets en France

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Ademe" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs