Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Le bâtiment intelligent

Panorama des projets de maisons communicantes et de bâtiments intelligents dans le monde

À l’heure actuelle, il existe plusieurs sites dans le monde mettant directement en œuvre, à l’échelle d’une maison ou d’un quartier, l’ensemble des technologies et des fonctionnalités citées précédemment : MeRegio Mobil (Allemagne), Philips HomeLab (Allemagne), One Tonne Life (Suède), Futurelife (Suisse), Toyota Smart Center (Japon).

Allemagne

MeRegio Mobil : Construire le foyer du futur à haute efficacité énergétique

Source : MeRegio MeRegio Mobil est un projet de conception d’une maison intelligente, développé dans le cadre de l’initiative de recherche MeRegio Mobil de l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT, Bade-Wurtemberg). Il allie les dimensions économique et scientifique. Sa réalisation, pilotée par l’entreprise EnBW, implique une étroite coopération entre le KIT, Opel, Daimler, Bosch, SAP, les services publics de Karlsruhe ainsi que l’Institut Fraunhofer de recherche sur les systèmes et l’innovation.

L’objectif du projet soutenu par le ministère fédéral de l’Économie et de la Technologie allemand est l’intégration de véhicules électriques innovants dans le système énergétique du futur, en tant que supports de stockage mobiles d’électricité.

D’une surface de 80 m2, il s’agit d’un prototype de foyer du futur à haute efficacité énergétique, intégrant dans la gestion intelligente du foyer les équipements consommateurs (appareils ménagers habituels comme la machine à laver le linge, le lave-vaisselle ou le réfrigérateur, ainsi que d’autres appareils électriques, intelligents et ainsi contrôlables), les systèmes de production décentralisée (une installation photovoltaïque et une installation de cogénération) et les véhicules électriques – pour le stockage de l’électricité (voir le dossier consacré au véhicule électrique).

Une station de charge intègre les véhicules électriques à la fois comme support de stockage et comme consommateur d’électricité. La batterie du véhicule peut absorber l’énergie excédentaire en période de charge réduite et réalimenter le réseau en période de charge élevée. Ainsi, les pics de charge peuvent être compensés et les énergies de sources renouvelables intermittentes être mieux intégrées dans le système énergétique. Les habitants de cette maison intelligente vivront plusieurs mois dans la maison, utiliseront et évalueront les composants développés.

Philips HomeLab : Tester les prototypes domotiques en grandeur nature

Le Philips HomeLab est une maison intelligente qui permet de tester en grandeur nature les prototypes des futurs produits domotiques de demain. Contrairement à la maison intelligente de Futurelife, personne n’habite à long terme dans cette maison-laboratoire. Elle n’accueille que des résidents temporaires, qui y restent le temps nécessaire à l’aboutissement des recherches des travaux scientifiques et expériences technologiques auxquelles ils participent.

Les prototypes vont de l’électronique qui reconnaît la voix et les mouvements en passant par les appareils digitaux intégrés dans le miroir de la salle de bain jusqu’aux nouveaux jouets qui aident les enfants à développer leur créativité.

Les chercheurs de Philips observent attentivement comment leurs locataires vivent avec ces technologies 24 h sur 24 grâce à de minuscules caméras et microphones qui sont discrètement cachés dans tout le HomeLab. Selon les scientifiques qui ont créé le Philips HomeLab, être capable d’étudier les gens dans l’environnement naturel du domicile les aidera à développer plus rapidement de meilleurs produits. Cela leur permet de comprendre comment les gens interagissent avec la technologie derrière l’euphorie première de la nouveauté, et les sujets testés agissent naturellement car ils sont dans le cadre confortable du domicile, et non dans un laboratoire.

Le Philips HomeLab ne contient pas les nombreux équipements électroniques volumineux que l’on pensait voir apparaître dans les années 1980 avec le développement de la domotique. Dans la maison du futur, l’électronique sera véritablement intégré dans la maison avec les écrans plats de surveillance, les connexions sans fil et la reconnaissance de voix ou de mouvement, pour que sa présence se remarque à peine. Ainsi, la maison du futur ressemblera plus à la maison du passé, lorsque les lecteurs DVD, haut-parleurs, ordinateurs, télécommandes et fils n’encombraient pas le salon. C’est ce que Philips appelle « l’intelligence ambiante », ce qui signifie que la technologie peut penser seule et réagir (voire peut-être prédire) les besoins individuels pour que l’utilisateur n’ait plus à s’astreindre à l’utiliser.

La maison-laboratoire fait partie intégrante du processus de R&D de Philips, qui met le consommateur au centre du cycle de développement du produit. Le cycle débute avec un concept qui est transformé en prototype – qui est ensuite installé dans le HomeLab. De là, les chercheurs évalue l’utilisation par les habitants du HomeLab de la nouvelle technologie. En fonction de leurs comportements, les chercheurs peuvent décider de retravailler le prototype, d’abandonner le concept ou de continuer le développement du produit. Du fait de ce processus évolutif, les prototypes testés au HomeLab changent fréquemment. HomeLab teste actuellement un certain nombre de technologies : le projet Dreamscreen, le miroir interactif et les jouets interactifs.

Source : Philips HomeLab


Le miroir interactif, par exemple, améliore le miroir standard avec une fonction affichage. Il a de nombreuses applications pour les usages privés et professionnels, aidant et améliorant les tâches quotidiennes en fournissant de nouvelles possibilités. Un ensemble d’applications spécialement développées pour la salle de bain permettent de vérifier le dernier bulletin météo et la circulation, de vérifier le poids, d’essayer de nouveaux styles capillaires et de contrôler la lumière ambiante. Une nouvelle application appelée « vision double » permet au miroir d’agir comme un miroir grossissant et de montrer votre image de dos. Il offre aussi une interface intuitive à l’utilisateur pour ajuster les paramètres de la lumière afin de simuler les conditions d’éclairage (dehors, bureau, etc.). Les applications au domaine professionnels et les concepts d’interaction sont présentés pour les commerces de détails et les salons de coiffure, etc.





Suède

One Tonne Life : Réduire les émissions de CO2 de la vie quotidienne

Source : One Tonne Life One Tonne Life est un projet de maison intelligente, visant à démontrer qu’il est possible de diviser par 7 les émissions de CO2 produites par une personne pendant un an (de 7 à 1 tonne). Il a été imaginé par trois entreprises suédoises, Vattenfall, fournisseur d’énergie, Volvo, constructeur automobile et A-Hus, spécialiste des maisons en bois, qui considèrent qu’avec le savoir-faire adéquat, les bonnes technologies et un comportement sûr et cohérent, la famille-test pourra adopter une vie quotidienne sobre en carbone et respectueuse de l’environnement sans pour autant sacrifier son mode de vie.

Source : One Tonne Life La maison en bois est en construction dans la banlieue de Stockholm (Hässelby Villastad) et sera dotée de panneaux photovoltaïques installés sur le toit de la maison et du garage et d’un véhicule électrique, une Volvo C30 DRIVe. Mieux isolée et alimentée en électricité grâce à une énergie de source renouvelable, la maison aura une faible empreinte écologique. Le véhicule électrique se rechargera grâce aux panneaux photovoltaïques et permettra aux habitants de la maison de se déplacer sans émettre de CO2, grâce à ses batteries lithium-ion.

Elle sera habitée dès le mois de janvier 2011 et pendant six mois minimum par une famille pour que les experts de la Chalmers University of Technology puissent suivre les consommations et comprennent l’interaction entre un objet dernier cri et le comportement des habitants. D’autres spécialistes de l’environnement venant de Stockholm aideront les experts de la Chalmers University à calculer et évaluer l’empreinte carbone de la famille.

Deux autres maisons similaires sont actuellement en construction, la première est voisine de la maison d’origine et l’autre est située à Göteborg.

Pour en savoir plus :

www.onetonnelife.com

Suisse

Futurelife : Concevoir des solutions interopérantes

Source : Futurelife La maison FutureLife, en Suisse, se veut être une maison à la pointe des technologies de communication. Elle est habitée en permanence, comme l’a voulu son concepteur, le Professeur Otto Beisheim, afin de la confronter à l’usage réel. Une famille y a habité pendant trois ans.

Le concepteur a acheté une maison (2 millions d’euros) et l’a faite équiper, en avril 2000 et en moins de six mois, de l’ensemble des nouvelles technologies de l’information et de la communication grâce au travail et la fourniture gratuite de matériels, de services ou du savoir-faire de plus de 70 fournisseurs (équipements réseau, fournis par Cisco, Compaq ou Siemens, système électronique d’accès de Kaba, appareils ménagers intelligents de V-Zug, système de réception de courses de SkyBox, etc.).

La maison a été inaugurée en novembre 2000. Elle a été divisée en deux parties. D’un côté, la partie high-tech avec l’entrée, la cuisine, le salon, la cave et les pièces pour le jeu ou le travail. De l’autre, la partie classique avec les chambres à coucher et les pièces où les enfants peuvent s’isoler quand il y a des visiteurs.

La nouveauté du projet réside dans la collaboration étroite qu’ont dû mettre en œuvre les parties prenantes pour faire en sorte que les différents équipements à installer dans la maison interopèrent. Les fournisseurs avaient l’obligation de proposer des solutions qui fonctionnent ensemble et non de simples produits sur catalogues.

Pour les industriels qui les ont créés, la maison FutureLife constitue un lieu exceptionnel de test en vraie grandeur et de validation. Le retour d’information s’effectue à travers les articles de presse, les réactions des visiteurs ou les suggestions de la famille qui vit dans la maison. Ainsi, par exemple, le dispositif d’accès biométrique développé par Kaba et Siemens n’ouvre la porte que s’il reconnaît l’empreinte digitale de la personne, empreinte marquée par le pouce sur le capteur du portier. Dans les faits, le fonctionnement s’est révélé aléatoire. La société Kaba a réagi en élaborant une solution sur base hyperfréquence inspirée du système d’accès au Pentagone : on ouvre la porte en présentant sa montre à une borne radio.

La nouvelle maison possède de nombreuses technologies : une connexion Internet par fibre optique à 100 Mbit/s, un bus Instabus EIB pour les fonctions domotiques (éclairage, chauffage, stores, rideaux, fenêtres, alarmes de sécurité, etc.), un réseau à courants porteurs pour les équipements ménagers (frigo, cafetière, lave-linge, four, etc.), un réseau à câble coaxial pour les fonctions audiovisuelles et une passerelle assure le lien entre les différents réseaux et un serveur domestique sécurisé se charge de l’interface avec l’extérieur.

Pour en savoir plus :

www.futurelife.ch

Japon

Toyota Smart Center : Intégrer le véhicule électrique et les énergies de sources renouvelables sur le réseau électrique de la maison

Source : Toyota Toyota développe au Japon, dans le village de Rokkasho, un lotissement intelligent, le Toyota Smart Center, dans lequel le constructeur automobile a associé deux maisons intelligentes, équipées d’un système domotique de gestion de l’énergie, à six véhicules électriques, des Prius hybrides rechargeables.

Le but du constructeur est de tester pendant deux ans et d’améliorer la gestion de l’énergie au sein de ce petit groupe d’habitations (production d’énergie renouvelables à partir de stations éolienne et photovoltaïque, injection et soutirage du VHR, et consommation de la maison et de l’ensemble de ces équipements) et de développer une stratégie pour parvenir un jour à une société décarbonée, ou au moins une société à faibles émissions de CO2. Ce projet s’inscrit dans les opérations d’implantation des Smart grids auxquelles participe Toyota Motor Corporation (TMC).

Le Toyota Smart Center pourra contrôler et coordonner l’énergie consommée par les voitures et maisons. Ainsi, il fera le lien entre l’électricité reçue du fournisseur concerné et celle produite par les maisons – à partir de panneaux solaires par exemple. De plus, en transmettant des informations à leurs occupants/conducteurs, il autorisera une coordination et une surveillance à distance.

Plus précisément, le système peut confronter différentes informations : la charge résiduelle de batterie reçue d’un VHR relié au domicile concerné, la consommation électrique transmise par le système domotique du foyer, les prévisions météorologiques et les tarifs appliqués par le fournisseur d’électricité sur certains créneaux horaires.

Il peut ainsi coordonner la recharge du véhicule et la consommation énergétique du foyer afin de limiter les émissions de CO2 et la facture d’électricité. De plus, via son Smartphone, l’utilisateur peut vérifier à distance la charge de la batterie de sa voiture et l’autonomie permise, adapter la durée de recharge et actionner la climatisation pour préparer la voiture au départ. Au niveau de la maison, le système surveille la consommation d’énergie, l’électricité produite par les panneaux solaires, la charge des batteries et le volume d’eau chaude fourni par l’Eco-Cute (pompe à chaleur électrique) ; enfin, il permet aux habitants de contrôler à distance leurs batteries et leur chauffe-eau. Le système est également capable d’optimiser la consommation d’énergie en fonction du mode de vie du foyer, et de contrôler automatiquement la recharge de la batterie de la voiture et l’utilisation du chauffe-eau afin de favoriser systématiquement les économies d’énergie au quotidien.

Les personnes habitant dans les maisons et participant au projet seront aiguillées pendant les deux années pour apprendre à gérer au mieux l’énergie et même la revendre aux voisins en cas de surplus.
«Page 10 de 23»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Réseau GDS" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs