Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Le stockage

Point de vue de François Bouchon (SAFT) :

Des solutions de stockage sous forme de batteries existent à tous les niveaux du système électrique.

Tout d’abord, au stade de la production d’électricité, les technologies de stockage (batteries li-ion en conteneur) interviennent pour faciliter l’intégration des énergies renouvelables intermittentes en lissant dans le temps l’électricité injectée sur le réseau.

Ensuite, sur les réseaux de transport, les solutions de type FACTS (Flexible AC Transmission Systems) associent une composante de puissance active (les batteries li-ion de haute puissance) à une composante traditionnelle de puissance réactive, pour apporter ainsi un support réseau très flexible. Quelques expérimentations sur des puissances très élevées sont actuellement en cours.

Enfin, sur les réseaux de distribution, les batteries permettent de mieux gérer les flux bi-directionnels et les pointes induits par la présence de sources d’énergies renouvelables décentralisées. Sur la partie résidentielle, il est possible d’installer des solutions à base de modules qui permettent le déplacement de l’énergie.


Source : SAFT

Cette animation montre comment le stockage permet d’utiliser l’électricité produite par l’installation de production photovoltaïque au moment de la pointe de consommation du soir. Ce cycle journalier implique que les batteries aient un nombre de cycles de vie très élevé (jusqu’à plusieurs milliers de cycles) afin que leur durée de vie soit de 15 à 20 ans comme celle des installations photovoltaïques.

Ce système présente des avantages :

  • pour l’utilisateur : une augmentation de la valeur de l’énergie photovoltaïque produite et une autonomie de gestion qui peut aller dans certains cas jusqu’à 100 % avec des batteries de taille adaptée et une fonction de secours (protection contre les pannes sur le réseau) ;
  • pour le gestionnaire de réseau : un écrêtement des pointes et une participation aux services système ;
  • pour la collectivité : sur le plan socio-économique, il constitue une solution pour permettre le développement massif du photovoltaïque au niveau résidentiel et son intégration au réseau, et de contribuer ainsi à la réduction des émissions de CO2.

Afin de pouvoir tester ses différentes batteries et modules, Saft participe à des démonstrateurs de Smart grids financés, notamment par l’ADEME et les fonds FEDER :

  • Millener : le projet vise à installer 500 batteries en Guadeloupe, à La Réunion et en Corse. Ces installations apporteront de nombreux avantages pour les gestionnaires de réseaux (lissage de la production photovoltaïque, contribution au maintien de la fréquence, planification « infra-day » offre/demande, équilibrage instantané offre/demande) et pour les consommateurs (amélioration de la maîtrise de la demande en énergie, utilisation optimisée de l’énergie et fonction secours). Ce projet est actuellement en cours de déploiement jusqu’en 2013 et l’expérimentation durera pendant 4 ans. Il rassemble les entreprises Saft, EDF SEI, Schneider Electric, Edelia, BPL Global, Tenesol, Sunzil et Delta Dore ;


Source : SAFT

  • Nice Grid : le projet vise à tester, en région PACA, des solutions de stockage li-ion à trois niveaux différents du réseau de distribution : une batterie en conteneur au niveau du poste source HTB/HTA, cinq batteries de plus faible puissance au niveau des postes de distribution publique HTA/BT et une centaine de batteries en résidentiel couplées au photovoltaïque. L’ensemble du dispositif permettra d’effacer environ 5 MW de consommation. L’objectif de ce projet est que les clients deviennent acteurs de leur consommation d’énergie.


Source : SAFT

Saft participe également à d’autres expérimentations :

  • le projet franco-allemand Sol-ion qui associe Voltwerk, Tenesol, l’INES, Fraunhofer ISET, E.ON, ISET et ZSW : 75 systèmes sont actuellement déployés et des retours d’expérience sont déjà disponibles ce qui a permis de déterminer des niveaux d’autoconsommation en fonction des volumes de stockage ;

  • Source : SAFT

  • un projet sur le lissage de la production photovoltaïque et éolienne, associant une application de modulation.

  • Source : SAFT

  • le projet piloté par Acciona en Espagne qui est le premier projet européen (labellisé Eurêka/Eurogia+) de ferme solaire de grande dimension (1,2 MW) associant un stockage d’énergie de la gamme du mégawatt. Ce projet a permis, d’une part, la mise au point de la batterie li-ion en conteneur de 1,1 MW en conditions réelles et, d’autre part, la réduction du coût complet moyen du kWh.

Plusieurs projets sont également en cours sur le sujet de l’intégration des EnR :

  • plusieurs conteneurs (soit plusieurs mégawatts) sont en cours d’installation à Hawaï et en Californie pour venir en support de la production photovoltaïque ;
  • UK Power Networks a, en démonstration depuis 2011, un équipement FACTS avec stockage Li-ion Saft de 0,6 MW en support d’un champ éolien ;
  • les appels d’offres éoliens et solaires de la CRE représentent une excellente opportunité de déploiement du stockage en France.

François Bouchon
19 juin 2012





François Bouchon est Directeur Général Délégué de SAFT France et Vice-Président de l’Association Européenne pour le Stockage d’Energie.



«Page 19 de 24»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Neelogy" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs