Haut de page

Accueil » Consommateurs

Visite de la ville de demain

Les villes d’aujourd’hui sont contraintes de s’adapter pour faire face à la crise économique mais aussi à la crise environnementale. En effet, alors que les villes occupent aujourd’hui à peine 2 % de la surface du globe, elles abritent 50 % de la population mondiale, consomment 75 % de l’énergie produite et sont à l’origine de 80 % des émissions de CO2.

À la fois énergivore et principale source des émissions de CO2, la ville et ses habitants sont dès lors les premiers concernés par le réchauffement climatique. Le succès de la transition vers une société bas-carbone reposera en grande partie sur les actions menées dans les villes. Leur rapide implication est essentielle afin d’améliorer les performances environnementales des territoires urbains.

C’est la raison pour laquelle les villes doivent développer de nouveaux services, plus économes en énergie, et ce dans différents domaines :

  • transport et mobilité intelligente : les différents modes de transport individuel (voiture, motocyclette, vélocipède, marche à pied) ou collectif (autocar, métro, taxi, monorail, ….) seront intégrés en un seul système efficace, facilement accessible, abordable, sûr et écologique. Cela permettra une empreinte environnementale réduite, optimisera l’utilisation de l’espace urbain et offrira aux citadins une gamme variée de solutions de mobilité répondant à l’ensemble de leurs besoins. Par ailleurs, la ville de demain mettra en place les dernières technologies de transport en commun et de mobilité électrique ;
  • environnement durable : les villes agiront désormais de plus en plus dans les domaines des déchets et de l’énergie. Concernant les déchets, les villes auront pour mission de réduire, voire de supprimer, leur production de déchets et de mettre en place des systèmes efficaces de récupération et de valorisation des déchets. Dans le domaine de l’énergie, les villes renforceront leur action en matière d’efficacité énergétique (développement de l’éclairage public à faible consommation) et mettront en place des systèmes de production locale d’énergie (panneaux solaires sur les toits des édifices, production d’électricité à partir du traitement des déchets, etc.). En effet, dans le cadre du Plan climat national et des Plans climat-énergie territoriaux, les villes ont désormais une véritable responsabilité en matière d’actions dans le domaine de l’énergie ;
  • urbanisation responsable et habitat intelligent : la valeur élevée de l’immobilier dans les centres villes combinée à la disponibilité limitée des terres, rendent l’urbanisation actuelle complexe. En effet, le modèle de l’étalement urbain qui primait jusqu’ici – coûteux en espace, en équipements publics et en énergie – n’est plus possible. Les villes mettront en place des formes urbaines qui respecteront une intimité indispensable, assureront un ensoleillement suffisant, permettront des évolutions et favoriseront le « vivre-ensemble ». Les bâtiments devront, également, être plus intelligents afin de faciliter et d’améliorer la gestion de l’énergie, voire de réduire les consommations.

Les citoyens auront une place centrale dans la ville de demain. Ils ne seront plus considérés comme des consommateurs de services mais comme des partenaires et des parties prenantes de son développement. Cette place nouvelle leur est accordée grâce à la démocratisation des moyens d’information permettant plus de participation.

Les décideurs politiques et les administrateurs de la ville mais aussi les architectes et les urbanistes auront également un rôle très important à jouer dans la construction de cette ville de demain. Ils auront une véritable mission de planification afin de bâtir une cité répondant aux besoins et aux préoccupations des citoyens sur le long terme (forte demande sociale pour une meilleure santé, des modes de déplacement doux, plus de nature en ville, des circuits courts pour l’alimentation, une plus grande proximité entre les lieux de travail, de loisirs et d’habitation, une moindre vulnérabilité aux crises économiques mondiales et la création d’emplois locaux et durables).

Afin de prendre des décisions efficaces, les administrateurs de la ville s’appuieront sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC – domotique, capteurs et compteurs intelligents, supports numériques, dispositifs d’information, etc.).

En effet, leur développement permettra une meilleure gestion urbaine grâce à l’obtention et à l’analyse d’informations clés (fonctionnement des installations de production d’électricité renouvelable, état en temps réel des réseaux de distribution public, surveillance du trafic routier, mesure des niveaux de pollution, etc.) au travers d’un système d’exploitation urbain et d’une nouvelle infrastructure de gestion des connaissances, la création de nouveaux services pour la collectivité (insertion des énergies renouvelables, gestion des infrastructures de recharge de véhicules électriques, éclairage public intelligent, vidéosurveillance, gestion des péages urbains, stationnement intelligent, alertes civiles, gestion intelligente des déchets, etc.) et pour ses habitants (réduction des consommations d’énergie et d’eau, traitement des déchets, facilitation des déplacements urbains, sécurité, etc.).

Aujourd’hui, vivre dans le quartier de BedZED à Hackbridge au Royaume-Uni, à Boulder dans le Colorado aux États-Unis, dans le Songdo International Business District d’Incheon en Corée du Sud ou à Masdar aux Émirats arabes Unis, donne déjà un aperçu de ce que sera la ville intelligente de demain. En effet, ces villes expérimentent la mutualisation des infrastructures de communication et de partage de l’information, la gestion locale intelligente des sources d’approvisionnement et de consommation et la promotion de la mixité sociale et de la réduction de l’empreinte carbone.


Vous souhaitez en savoir beaucoup plus sur ce sujet ? Consultez notre dossier "Les Smart cities"

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Colombus Consulting" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs