Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les zones insulaires

Conclusion

Dans les territoires insulaires où le contexte favorise le développement des installations de production d’électricité photovoltaïque et éolienne, les technologies de Smart grids se mettent en place très rapidement. En effet, en raison de leur taille réduite et leur non-interconnexion aux réseaux continentaux, les systèmes électriques insulaires sont plus fragiles et plus « instables » que les systèmes continentaux. Le déploiement des réseaux électriques intelligents dans les îles permet de « lisser » le caractère intermittent des EnR et, ainsi, de faciliter leur insertion sur les réseaux. Les zones insulaires constituent le laboratoire d’expérimentation par excellence des Smart grids.

Expérimentées à petite échelle sur les réseaux électriques des îles, les différentes technologies de Smart grids, et plus particulièrement les technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui prêtes à être déployées à plus grande échelle et notamment sur l’ensemble du réseau électrique métropolitain.

Cependant, le modèle économique des Smart grids sur le continent reste encore à définir parce qu’en métropole, les activités de production, de transport, de distribution et de commercialisation sont séparées. Les démonstrateurs présents sur le territoire métropolitain devront permettre d’établir des modèles économiques viables.

«Page 10 de 18»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Teradata" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs