Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les zones insulaires

Le développement du stockage d’électricité : un nouveau maillon des réseaux intelligents

Le projet Pegase « Prévision des énergies renouvelables et garantie active par le stockage d’énergie »

Le projet Pegase a pour objectif de répondre aux spécificités des réseaux électriques insulaires des départements d’outre-mer, et en particulier de celui de La Réunion, dans la continuité des actions de développement des énergies renouvelables (EnR) et des actions post Grenelle de l’environnement.

Le système électrique de La Réunion présente des spécificités par rapport aux grands systèmes continentaux. Le taux de pénétration des EnR intermittentes y est élevé et présente une croissance telle que celui-ci atteindra plusieurs fois par an, d’ici 2013, le seuil des 30 % de puissance produite intermittente par rapport à la puissance consommée.

Le système électrique est, du fait de sa petite taille, intrinsèquement plus fragile que les grands systèmes interconnectés continentaux avec un risque de rupture plus important de l’équilibre instantané offre/demande, notamment lié à des variations brutales et de fortes amplitudes des ENR intermittentes.

Le parc de production d’électricité comporte une part importante de moyens thermiques émetteurs de CO2 qui, sans moyens de prévision de l’intermittence EnR et de compensations par le stockage d’énergie, pourraient être plus fortement sollicités, annulant ainsi les gains environnementaux liés aux EnR.

Neuf partenaires – Aérowatt, EDF EN, EDF R&D, EDF SEI, EP-LMD, Météo France, Sidec, l’Université de la Réunion ont conçu le projet Pegase, dont l’objectif est de développer les méthodes et outils :

  • de prévision court terme (jusqu’à 48 heures) et très court terme (jusqu’à quelques heures) de gabarits de production de parcs photovoltaïques et éoliens à partir de moyens de prévisions météorologiques ;
  • de gestion de l’information pour être en mesure de gérer l’ensemble des flux de données en temps réel et rendre le réseau électrique plus intelligent ;
  • de gestion du stockage d’énergie par batterie NaS (sodium-soufre) pour corriger les écarts de production avec la prévision photovoltaïque et éolienne tout en permettant des services à différents horizons temporels allant du transfert d’énergie (quelques heures) au réglage de fréquence (quelques secondes).

L’expérimentation Pegase participe donc à l’atteinte des objectifs suivants pour le système électrique réunionnais :

  • optimiser l’équilibre offre-demande ;
  • mieux intégrer les énergies renouvelables dans le mix de production de l’île ;
  • améliorer la stabilité du système électrique.

Cette expérimentation permettra de coupler, pour la première fois en France, une ferme photovoltaïque et/ou éolienne (de 3 à 10 MW) avec un moyen de stockage par batterie NaS (1 MW) suivant un plan de production qui intègrera la prévision de production. Elle permettra aussi de tester une gestion foisonnée de plusieurs centrales renouvelables en temps réel, avec le stockage d’énergie.

«Page 8 de 18»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Ijenko" qui fait partie de nos 168 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs