Haut de page

Accueil » Tous les dossiers » Les véhicules électriques

Introduction

Le véhicule électrique n’est pas une idée nouvelle. Du XIXème à la fin du XXème siècle, divers modèles ont été expérimentés et ont tenté de rivaliser avec les véhicules thermiques. L’échec a été à chaque fois au rendez-vous, en raison du manque de capacité des batteries et donc de la faible autonomie de ces véhicules comparée à celle des véhicules thermiques. Cela a prouvé que la polyvalence et l’autonomie étaient au centre des enjeux du développement des véhicules.



La mobilité électrique fait aujourd’hui l’objet d’un fort engouement. Les ventes de véhicules électriques particuliers ont augmenté de 135 % en septembre 2014 par rapport à septembre 2013, avec 1 514 véhicules immatriculés. Lors du Mondial de l’automobile en 2014, près d’une vingtaine de constructeurs automobiles, dont des marques de luxe, ont présenté de nouveaux modèles de véhicules électriques et hybrides rechargeables. À la fin août 2014, près de 22 500 véhicules particuliers et près de 13 500 véhicules utilitaires étaient immatriculés en France (source : AVERE et automobilepropre.com).

Les véhicules « propres » sont en effet devenus un enjeu de société en raison de la montée en puissance des préoccupations environnementales, de la volatilité du prix des carburants fossiles et de la forte médiatisation des véhicules tous électriques. Et depuis plusieurs années, le gouvernement en a fait une priorité en mettant en œuvre des plans de soutien et en mettant en place des groupes de réflexion sur le sujet.

Le développement des projets en matière de véhicule électrique peut s’expliquer, tout d’abord, par les objectifs environnementaux fixés dans les cadres européen et national pour lutter contre le changement climatique, visant notamment à diminuer les émissions de CO2. Par ailleurs, l’industrie automobile est en crise au plan européen et a besoin d’être rénovée. Le véhicule électrique apparaît alors comme un levier de relance et de modernisation. Enfin, la maturité technologique de la batterie lithium-ion ouvre des perspectives pour le développement à grande échelle du véhicule électrique. Jusqu’à présent, le frein essentiel au développement du véhicule électrique était la batterie dont la capacité était insuffisante.

En 2020, cet engouement pour le véhicule électrique va entraîner une consommation de 4 à 5 TWh d’énergie électrique – pour 2 millions de véhicules électriques –, soit presque la totalité de la production d’un réacteur nucléaire. Il est donc essentiel d’anticiper la problématique de la recharge, bien en amont du développement des véhicules électriques et hybrides rechargeables. En outre, l’une des conditions essentielles au succès du véhicule électrique réside dans le système développé pour l’infrastructure de recharge des batteries.

Enfin, l’arrivée du véhicule électrique bouleverse le panorama des constructeurs automobiles et se pose en accélérateur des réflexions relatives à l’aménagement du territoire urbain.

Page 1 de 23»

Rechercher

Se tenir informé

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour être informé régulièrement des mises à jour du site.

S'abonner

Participer au site

Vous souhaitez participer à notre site ou réagir à un dossier, contactez-nous dès aujourd'hui.

Nous contacter

Les forums de la CRE

La CRE organise des forums, associés à chaque nouveau dossier, pour donner la parole aux experts des Smart grids.
Se tenir informé des prochains forums

Nos contributeurs

Notre site se nourrit aussi de vos contributions. Nous tenons donc à remercier "Bioenergie de la Brie" qui fait partie de nos 162 contributeurs.
Découvrir nos contributeurs